La version chinoise de Steam se dote d’un nom et de premiers jeux

Niveau censure du jeu vidéo, la Chine se montre très restrictive. Beaucoup de titres ont bien du mal à atteindre l’Empire du Milieu quand ils ne sont pas dépouillés. Même sort pour les machines, comme la Switch qui ne sort en Chine que cette année suite à un partenariat entre Tencent, leader du secteur chinois, et Nintendo. Et c’est également Steam qui aura droit à son déploiement prochain, dans une version bien différente de nos contrées. C’est grâce à une collaboration entre Perfect World et Valve que cette sortie pourra avoir lieu en Chine, avec une poignée de jeux déjà disponibles.

De quoi atteindre un marché certes restrictif, mais important que représente la Chine pour Valve.

Comme annoncé en juin, Valve met fin au support de Steam sur Windows XP et Vista. Les utilisateurs de ces deux versions de l’OS devront se rabattre sur Windows 7 (ou ultérieur) pour continuer d’utiliser Steam.

Reste à savoir si le succès sera au rendez-vous pour un pays où les jeux smartphones sont bien plus populaires.

Un mastodonte du jeu vidéo dans le pays du smartphone

Les smartphones sont très répandus en Chine, notamment grâce aux constructeurs locaux : Xiaomi, OnePlus, Huawei, Oppo, Honor… Tencent, leader du jeux vidéo, avait d’ailleurs annoncé des chiffres positifs pour cette plate-forme… et une baisse pour les titres sur PC !

Autant dire que l’entreprise est périlleuse pour Valve et son déploiement de Steam en Chine, même si le marché est important pour le leader du jeu dématérialisé sur PC. C’est grâce à une collaboration avec Perfect World que le service sera prochainement disponible pour le marché de l’Empire du Milieu, toujours en accord avec la réglementation (censure ?) du pays.

Et Steam répondra au doux nom de Zhengqi Pingtai en Chine. Une infime partie du catalogue aux dizaines de milliers de jeux sera disponible pour les joueurs chinois, comprenant notamment Dota 2. On parle ici d’une quarantaine de titres seulement. Bien évidemment, le fonctionnement de Steam sera, à cette différence près, quasiment similaire que dans nos contrées. Les joueurs chinois pourront acheter des jeux, les télécharger puis y jouer de façon dématérialisée – online ou offline.

Reste à savoir si, au pays du jeu sur smartphone, Steam saura se faire une place au milieu de mastodontes représentés par PUBG et autres titres reprenant les codes de titres populaires.

Mots-clés chinesteamvalve