La vie extraterrestre se cache peut-être sur les planètes rocheuses en orbite autour des étoiles mortes

D’après une recherche récente, les planètes rocheuses en orbite autour des étoiles mortes pourraient être les endroits idéaux pour chercher une vie extraterrestre. Des télescopes très puissants sont attendus pour vérifier cette hypothèse. Le télescope spatial James Webb (JWST) en fera partie.

Rappelons que la recherche des biosignatures dans l’atmosphère des exoplanètes constitue l’un des objectifs scientifiques de la mission.

L'espace

Crédits Pixabay

Thea Kozakis, une doctorante à l’Institut Carl Sagan de l’Université Cornell, est l’auteure principale de cette étude.

Son livre intitulé « Spectres haute résolution et biosignatures de planètes semblables à la Terre transitant par des naines blanches » a été publié dans la revue Astrophysical Journal Letters.

Les naines blanches sont des restes stellaires qui ont cessé de fusionner. Toutefois, elles continuent de briller et sont capables de rester stables pendant des milliards d’années. Ainsi, se concentrer sur ces objets pourrait augmenter les chances de trouver des biosignatures.

Un guide de champ spectral

L’étude se concentre sur les biosignatures spectrales créées par le méthane, l’oxyde nitreux et l’ozone. Elle élargit les bases de données scientifiques permettant de trouver des signes de vie sur les exoplanètes.

Les étoiles mortes continuent d’émettre de l’énergie thermique pour réchauffer les planètes autour d’elles pendant des milliards d’années. Ainsi, ses planètes seraient protégées des éruptions mortelles et d’autres circonstances dangereuses.

L’équipe a mis au point un guide de champ spectral qui aidera les télescopes. Cette méthode de détection est relativement récente. Lorsque les astronomes trouveront la planète qui ressemble le plus à la Terre, ils sonderont son atmosphère dans l’espoir de trouver un signe de vie en mettant en pratique l’étude de Kozakis.

Ils envisagent déjà quelques candidates. En 2015, des astronomes ont trouvé un planétésimal en désintégration et une planète de la taille de Neptune. En 2019, des preuves de ces planètes ont été détectées par spectroscopie et ont été présentées au public.

Quelle forme de vie aurait pu survivre à la transition de l’étoile de sa planète ?

Avant de devenir une naine blanche, une étoile est d’abord une géante rouge. Elle perd une grande partie de sa masse et se dilate en consommant les planètes autour d’elle. C’est ce qui se passera avec notre propre Soleil. Ainsi, il consommera les planètes qui sont les plus proches de lui, comme Mercure, Vénus et peut-être même la Terre.

Aucune vie ne survivrait à ce phénomène. Cela met en doute la possibilité qu’une vie puisse exister en orbite autour d’une étoile morte. Néanmoins, une planète peut survivre à la transition de son étoile. Il est même possible que la vie reprenne. En plus, les naines blanches sont très stables et ont une longue durée de vie.

Mots-clés exoplanètes