La ville de Minneapolis va interdire la restauration rapide au volant pour diminuer les émissions de carbone

Suite à un vote de son conseil municipal, la ville de Minneapolis dans le Minnesota ne permettra plus la restauration au volant pour les nouveaux restaurants. Les membres du conseil ont en effet voté une loi qui interdit la construction des fenêtres destinées au service de restauration au volant dans les nouveaux établissements de la ville.

Toutefois, les restaurants offrant déjà ce genre de service ne seront pas inquiétés.

Crédits Pixabay

Selon un rapport de Streetsblog paru le vendredi 9 août dernier, cette décision vise principalement à réduire les émissions de carbone provenant des véhicules. En outre, ce sera également un moyen de protéger les piétons des accidents pouvant avoir lieu aux alentours des restaurants.

Avec la lutte contre le réchauffement climatique qui devient plus pressante, cette loi qui interdit la restauration au volant est un moyen comme un autre de réduire l’émission de gaz à effet de serre.

Un objectif à long terme

Selon le conseil municipal de la ville de Minneapolis, cette nouvelle régulation permettra d’atteindre l’objectif de la ville qui est de faire baisser de 80% les émissions  de gaz à effet de serre d’ici 2050.

La ville a même un plan à long terme dénommé Minneapolis 2040 qui inclut la suppression progressive des stations-service et des règlements de stationnement obligatoire. D’après la ville, ces derniers ont encouragé la possession de voiture par les citoyens dans la zone métropolitaine.

Le plan servira ainsi à changer progressivement cette tendance.

Ne pas oublier la sécurité

La lutte contre la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique n’est pas la seule raison invoquée par la ville par rapport à l’introduction de cette nouvelle loi. Les responsables municipaux veulent aussi rendre les zones piétonnières plus sures. Selon une étude concernant la Floride, il y a effectivement un lien entre les accidents de voiture impliquant des piétons et la présence de restaurants offrant un service de restauration au volant.

D’après les données, la présence d’un fast-food avec restauration au volant dans un voisinage  à faible revenu augmenterait le nombre moyen de collisions avec des piétons tous les quatre ans de 0,69. Selon l’étude, quelques-unes des grandes chaînes de restauration rapide comme McDonald’s ou encore Wendy’s présenteraient même un risque plus élevé d’accidents impliquant des piétons.

A première vue, cette nouvelle loi pourra effectivement aider dans la lutte contre le réchauffement climatique. Reste à voir comment les usagers réagiront face au changement à venir, surtout ceux qui sont habitués à utiliser les services de restauration rapide au volant. Il y a aussi les compagnies qui pourront perdre une partie de leur clientèle avec l’absence du service.