La Vitamine D protège-t-elle réellement de la Covid-19 ?

Après une brève période d’accalmie, la pandémie de Coronavirus a fait un retour en force dans plusieurs pays à travers le monde (dont la France). Or les chercheurs n’ont toujours pas réussi à trouver un traitement vraiment efficace pour contrer la maladie.  

Il se pourrait toutefois que la donne soit sur le point de changer !

Crédit unsplash

De récentes études scientifiques ont en effet démontré un possible (et inattendu) lien entre la maladie et la carence en vitamine D. Il se pourrait alors que cette dernière puisse aider l’organisme à combattre le virus, voire même à guérir du Coronavirus COVID-19. 

COVID-19 et carence en vitamine D

Il y a deux mois, une étude publiée dans la revue JAMA Network Open a démontré le fait que les personnes qui souffrent de carence en vitamine D avaient deux fois plus de (mal)chance d’être infectées par le virus COVID-19 par rapport à celles qui ont un taux suffisant de vitamine.

Une autre étude, cette fois-ci partagée dans The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism le 27 octobre dernier, abonde également dans ce sens. Les chercheurs ont constaté que les malades du coronavirus présentaient un taux élevé de carence en vitamine D par rapport aux personnes non infectés par le virus, et dont le taux de vitamine dont le corps avait été mesuré avant la pandémie.

Ces études permettent ainsi d’avancer l’hypothèse que la vitamine D pourrait réduire le risque d’attraper le virus grâce à ses propriétés stimulantes sur le système immunitaire. 

A lire aussi : TousAntiCovid peut maintenant “presque” remplir votre attestation de sortie à votre place

De nouvelles études sont en cours

Bien évidemment, les résultats de ces études ne permettent pas encore de trancher réellement sur l’efficacité de la vitamine D en tant que potentiel traitement contre la COVID-19, mais certains scientifiques veulent y croire. C’est notamment le cas d’Adrian Martineau, un chercheur spécialisé dans les infections respiratoires et l’immunité à l’Université Queen Mary (Londres). 

Bien qu’il n’ait participé à aucune des deux études, Martineau est convaincu que la carence en vitamine D et le coronavirus pourraient être liés. Dans un échange avec Live Science, il a estimé que les recherches présentées les deux études sont « suggestives et suffisantes pour justifier de faire des recherches supplémentaires pour savoir s’il existe ou non une véritable relation de cause à effet ».

A lire aussi : L’immunité cellulaire à la Covid-19 pourrait atteindre les 6 mois

Il faudra encore poursuivre les recherches pour pouvoir déterminer si oui ou non, la vitamine D protège réellement de la COVID-19. En attendant pour ceux qui envisagent de prendre des suppléments de vitamine D dans l’espoir de se protéger du virus, Adrian Martineau recommande fortement de consulter un médecin avant de tenter quoi que ce soit.