La vraie histoire qui a inspiré Moby Dick

Peu de gens le savent, mais Moby Dick, le roman de l’auteur américain Herman Melville paru en 1851, est inspiré d’une histoire vraie. Tout a commencé le 12 août 1819 lorsqu’un baleinier baptisé Essex quitte l’île de Nantucket pour partir à la chasse à la baleine. Un homme du nom de George Pollard Jr., âgé de 28 ans, était à la tête de ce navire.

Après plusieurs escales et la capture de quelques baleines, l’équipage de ce baleinier a été victime d’une attaque perpétrée par un cachalot de 25 mètres de long. Les faits se sont déroulés le 20 novembre 1820, vers l’Offshore Ground, au beau milieu de l’océan Pacifique. Le cachalot s’est attaqué aux parties latérale et frontale du navire qui a commencé à couler.

Un navire de fret transportant des containers
Photo d’Alexander Kliem. Crédits Pixabay

Les 20 membres de l’équipage ont pu se répartir à bord de trois embarcations. Malheureusement, la chance ne leur a pas souri et ces derniers ont erré pendant quatre mois dans le Pacifique.

Survivre dans une situation précaire

Une longue période d’errance a alors commencé pour l’équipage de l’Essex. Les survivants de ce naufrage ont mis le cap vers le sud dans l’espoir d’atteindre l’Amérique du Sud. Malheureusement, leur voyage a duré plus longtemps que prévu et les vivres qu’ils ont apportés à bord de leurs embarcations ont commencé à s’épuiser.

Au fil des semaines, certains membres de l’équipage sont tombés malades. Matthew Joy, le second-maître de l’Essex, fut le premier à mourir le 10 janvier 1821. Le 20 janvier 1821, c’est au tour d’un Afro-Américain du nom de Lawson Thomas de succomber. À cause du manque d’eau et de nourritures, les autres membres de l’équipage n’ont eu d’autres choix que de manger son cadavre.

A lire aussi : La vraie histoire de James Bond

Les derniers survivants

Le 2 février 1821, les derniers membres de l’équipage ont dû se résoudre à sacrifier l’un des leurs pour nourrir les autres. Après un tirage au sort, ils ont décidé d’exécuter Owen Coffin qui n’avait que 18 ans. Ce dernier a été tué d’une balle dans la tête par son ami d’enfance, Charles Ramsdell. Son décès a été suivi par celui de Barzillai Ray.

Ce n’est que le 23 février 1821 que les derniers membres de l’équipage ont vu la lumière au bout du tunnel. Ce jour-là, ils ont été sauvés par le bateau Dauphin qui voguait non loin de l’île Sainte-Mary.

A lire aussi : La mystérieuse histoire de la Watcher House

George Pollard et Charles Ramsdell sont les seuls survivants de ce naufrage. Le reste de l’équipage, à savoir Hendricks, William Bond et Joseph West, n’a jamais été retrouvé.