La Xbox Scarlett sera proposée à un prix plus compétitif

Phil Spencer, le patron de la division Xbox, a encore une fois parlé de la stratégie tarifaire que Microsoft compte appliquer pour la Xbox Scarlett. La future console de la firme devrait ainsi bel et bien mettre l’accent sur la compétitivité.

Récemment encore, nous avons appris que la firme de Redmond avait indiqué par le biais de Spencer qu’elle ne répéterait plus les erreurs commises au temps du Xbox One. Le constructeur avait effectivement misé à cette époque-là sur une stratégie de prix positionnant la console à un niveau supérieur à celui de la PlayStation 4, et ce, pour une performance moins importante.

Un contrôleur de Xbox

Crédits Pixabay

Lors de l’évènement XO19 que Microsoft a organisé à Londres il y a quelques jours, le patron de la marque Xbox est revenu sur le même sujet.

Il a évoqué une tactique qui consiste à faire en sorte que la Xbox Scarlett soit en même temps plus performante et moins chère que son concurrent.

Un accent sur les performances et le prix

Interrogé par Eurogamer sur ce que Microsoft va faire pour augmenter les ventes de sa future console, Phil Spencer a répondu ceci : « je dirai que depuis le lancement de la Xbox One, j’ai définitivement appris qu’être trop cher et pas assez puissant n’est pas un bon endroit pour être. Et le prix et les performances vont être importants, et nous sommes très concentrés sur ces deux choses. »

En dépit du fait que Mark Cerny, le concepteur de la PlayStation 5, a précédemment indiqué que les coûts générés par le processeur ainsi que le stockage SSD pourraient augmenter le prix de la console de manière significative, celui de la Xbox Scarlett devrait donc tout de même être maîtrisé. Phil Spencer a notamment affirmé ne pas vouloir sacrifier la performance pour les coûts.

Qu’en est-il du Xbox Game Pass ?

Le boss de la marque Xbox a également profité de son entretien avec Eurogamer pour s’exprimer sur l’avenir du service d’abonnement Xbox Game Pass. En réponse à une question par rapport au choix de Sony qui consiste à ne pas proposer les grandes exclusivités PlayStation sur PlayStation Now à leur lancement, le haut responsable a expliqué que Microsoft avait acquis un certain nombre de studios, dont Obsidian, Ninja Theory et inXile.

Cette action aurait été faite pour diversifier les titres de la plateforme et séduire ainsi davantage les joueurs par leur originalité.