Laisser votre chien vous lécher pourrait augmenter les risques d’attraper des infections cutanées

Actuellement, beaucoup de personnes possèdent des animaux de compagnie tels que les chiens. Si certains jouent avec leur compagnon et leur font des câlins, d’autres les laissent même les lécher sans se soucier des éventuels risques que cela pourrait représenter pour leur santé.

Selon un rapport publié le 2 décembre dernier dans la revue The Journal of Emergency Medicine, une femme en Israël a été admise à l’hôpital, probablement à cause d’une infection causée par la salive de son chien.

Crédits Pixabay

En 2018, la femme de 86 ans a dû être hospitalisée suite à l’apparition de plusieurs symptômes, notamment de la fièvre, des nausées, des vomissements et des douleurs à la jambe droite. La femme suivait un traitement pour traiter une polyarthrite rhumatoïde ainsi qu’un diabète, et devait par conséquent utiliser un fauteuil roulant pour se déplacer.

Arrivée à l’hôpital, les médecins lui ont diagnostiqué une cellulite infectieuse au niveau de la cheville droite et au bas de la jambe.

Une infection provenant des chiens

En plus de la cellulite au niveau de sa jambe, la femme avait également quelques coupures et écorchures au niveau de la peau entre ses orteils.

Par définition, la cellulite est une infection de la peau d’origine bactérienne qui provoque  une rougeur, un gonflement et une hyper-sensibilité. Après des analyses sanguines, les médecins ont découvert que la femme avait été infectée par Streptococcus canis, une bactérie pouvant être transmise à l’homme par des animaux, en particulier les chiens.

Selon le docteur Zohar Lederman qui travaillait à l’époque à Assuta Samson University Hospital, en Israël, la cellulite est généralement causée par d’autres types de bactéries et une infection par S. canis est un cas assez rare.

La femme âgée a cependant expliqué qu’elle avait plusieurs chiots chez elle et qu’elle les laissait souvent lui lécher les pieds. Bien qu’il soit fort probable que l’infection ait été transmise par les chiots, les médecins ne voulaient toutefois pas confirmer cette théorie, vu qu’ils n’avaient prélevé aucun échantillon sur les animaux.

La transmission de la maladie

Selon les explications de Lederman, la bactérie infecte une personne en s’introduisant à travers de petites lésions cutanées, causées le plus souvent par la sécheresse de la peau.

Pour le cas de la patiente, les fissures au niveau de sa peau ont pu permettre  aux bactéries de pénétrer dans son corps. De plus, l’affaiblissement de son système immunitaire à cause des médicaments pour traiter sa polyarthrite rhumatoïde a en plus favorisé le développement de la cellulite.

Heureusement pour la femme, un traitement à base d’antibiotiques a pu venir à bout de l’infection et l’hôpital l’a laissée sortir une fois que son état était de nouveau stable.

Pour Lederman, une collaboration entre médecins et vétérinaires serait une bonne chose pour prendre soin à la fois des humains et des animaux.

Mots-clés chiensanté