L’alcool augmente les risques de cancer du sein et beaucoup de femmes l’ignorent encore

Il est connu que consommer de l’alcool augmente les risques pour une femme de développer un cancer du sein. Pourtant, une étude conduite au Royaume-Uni a montré que beaucoup de femmes ignorent encore le lien entre l’alcool et la maladie.

Une équipe de chercheurs a mené une enquête auprès de 205 patientes d’un hôpital du Royaume-Uni. Celles-ci passaient un test de dépistage du cancer du sein, ou encore suivaient des traitements contre les symptômes de cette maladie.

Boisson alcoolisé

Crédits Pixabay

L’objectif de l’étude était d’évaluer la connaissance des femmes sur les facteurs de risques du cancer du sein.

Les résultats de l’enquête

D’après les résultats obtenus lors de l’étude, presque la moitié des femmes interrrogées étaient au courant du fait que fumer était un facteur de risque du cancer du sein. Les 30 % savaient que l’obésité était aussi l’une des causes de la maladie, mais seulement 20 % avaient connaissance du fait que consommer de l’alcool était aussi un facteur de risque.

Ce qui est étonnant c’est que même certains membres du personnel médical ne connaissaient pas le lien entre l’alcool et la maladie. Sur les 33 employés sondés, 49 % ont pu identifier l’alcool comme un facteur de risque.

La portée de ces résultats

Comme cette étude a été menée dans une seule clinique du Royaume-Uni, les résultats peuvent ne pas s’appliquer à la population en général. Cependant, la conclusion de l’étude concorde avec celle d’une autre enquête menée aux États-Unis en 2017 par l’American Society of Clinical Oncology. Dans cette recherche de 2017, les chercheurs ont trouvé que 70 % des Américains ne savaient pas que l’alcool constitue un facteur de risque du cancer.

On estime actuellement la consommation d’alcool comme étant responsable de 5 à 11 % des cas de cancer du sein, avec des risques encore plus grands chez les gros buveurs. Selon une autre étude récente, boire une bouteille de vin par semaine pour une femme présenterait les mêmes risques de développer la maladie que fumer 10 cigarettes par semaine.

Avec ces pourcentages obtenus lors des enquêtes, on se rend compte qu’il faudrait mieux sensibiliser les femmes sur les effets de l’alcool sur l’organisme, en particulier les risques concernant le cancer du sein.