L’American Physical Society a annulé sa conférence de mars en raison du Coronavirus

L’American Physical Society a annulé l’une des plus grandes réunions de scientifiques au monde, à environ une journée avant son ouverture, à cause du coronavirus.

Samedi dernier, les organisateurs ont annoncé que l’évènement n’aura pas lieu, alors qu’il devait commencer le lundi 2 mars et se terminer vendredi 6 mars, à Denver, dans le Colorado. Ils ont également demandé aux invités et aux participants de ne pas se rendre sur les lieux.

L'espace

Crédits Pixabay

Pourtant, de nombreux scientifiques y étaient déjà présents. Ceux qui sont subventionnés craignent même que leurs frais de déplacement ne soient pas remboursés. Il semble que l’ambiguïté et le manque d’informations concernant ce virus le rendent encore plus dangereux.

« En raison de la propagation du coronavirus (COVID-19), la réunion de mars 2020 à Denver a été annulée. Veuillez ne pas vous rendre à Denver », ont écrit les organisateurs de la conférence sur Twitter.

Un grand vide dans le domaine de la physique

Cette décision sans précédent a été prise en tenant compte du risque que pourraient encourir les participants et les invités. Les organisateurs pensent que le fait de rassembler une dizaine de milliers de personnes dans un seul endroit contribuerait à la propagation du coronavirus. En tout cas, de nombreux physiciens se retrouvent bloqués à cause de cet incident.

« La réunion de mars est une partie importante du cycle annuel de partage de la recherche, de collaboration et de mise en réseau. Ainsi, cette annulation laissera un grand vide dans le domaine de la physique », a écrit l’APS.

Un moyen de partage virtuel

Toutefois, certains participants ont trouvé d’autres moyens de faire leur présentation. Ils ont mis en place un site Web, levirtualmarchmeeting.com, qui permet de télécharger et de diffuser les recherches sur une vidéo.

« Par contre, l’organisation est ravie de voir, sur les médias sociaux, l’initiative de ces quelques individus et groupe de chercheurs qui facilitent le partage de travaux scientifiques. Elle aimerait en tirer des enseignements et s’en inspirer », ont-ils ajouté.

La présence des scientifiques sur Twitter est suffisamment importante, car elle facilite le partage virtuel. Les représentants de l’APS se sont, alors, concentrés sur la logistique entourant cette annulation. Ils ont fourni une plate-forme et ont demandé aux inscrits de soumettre des liens sur les discussions.

« Désormais, l’APS dispose d’un système de téléchargement sur Twitter et encourage les participants à profiter de ce mécanisme simple pour partager les recherches. La communauté pourra alors parcourir les sessions, les résumés et les présentations à sa convenance », a poursuivi l’organisation.

Mots-clés Coronavirus