iPad 4 : lancement pendant la Keynote du 23 octobre ?

Si tout se passe bien et si les derniers bruits de couloir voient juste, alors Apple devrait profiter de la Keynote du 23 octobre pour lever le voile sur l’iPad Mini, ce même iPad Mini qu’on attend depuis de nombreuses années déjà. Fort bien mais d’après 9 to 5 Mac, la firme aurait également un autre atout dans son jeu. Cet atout, ce serait… l’iPad 4. Oui, vous avez bien lu, selon les sources du site, Apple pourrait bien dévoiler l’iPad 4 la semaine prochaine, ce qui ne manquerait sans doute pas d’enchanter tous ceux qui ont claqué leur économie dans un iPad 3. Et ils sont nombreux, évidemment…

Il faut dire aussi que l’iPad 3 est encore tout jeune, la dernière tablette tactile pommée est ainsi arrivée sur le marché en mars dernier, soit quelque chose comme sept mois. Et d’ordinaire, Apple renouvelle ses produits chaque année. Cette fois, les délais seraient donc très courts, peut-être même trop courts.

iPad 4 : lancement pendant la Keynote du 23 octobre ?

C’est en tout cas la première chose qui m’est venue à l’esprit en lisant l’article de Mark Gurman. Et puis, en prenant le temps d’y réfléchir, en me penchant sérieusement sur la question et en tentant de réveiller mes pauvres neurones malmenées par une semaine particulièrement bien remplie, j’en suis arrivé à une toute autre conclusion. Oui, il est possible qu’un nouvel iPad de 9.7 pouces soit dévoilé la semaine prochaine, et ce alors même que la dernière ardoise n’est présente sur le marché que depuis quelques mois.

Et vous savez pourquoi ? Tout simplement à cause du connecteur “Lightning”. Ce même connecteur qui équipe l’iPhone 5 et que l’on devrait également retrouver sur l’iPad Mini. Un connecteur qui pourrait finalement se retourner contre Apple.

Mettons-nous un instant dans la peau d’un consommateur de base qui s’intéresse aux nouvelles technologies. Il rêve depuis bien longtemps d’acquérir une tablette tactile et il ne jure que par Apple et ses différents produits. Arrive alors le 23 octobre et, avec la Keynote, l’iPad Mini. A partir de là, notre consommateur a le choix entre deux produits : un iPad 3 avec un connecteur démodé et dont les accessoiristes ne vont bientôt plus se préoccuper ou bien un iPad Mini avec le nouveau connecteur au nom si cool et qui va donner vie à une tonne d’accessoires super sympathiques. Peu importe que l’écran soit plus petit, notre consommateur va se diriger vers le produit le plus pérenne, celui qu’il pourra conserver plusieurs années.

Et là, tout bascule, l’iPad 3 ne séduit plus, l’iPad 3 ne se vend plus. Au moins, notre consommateur moyen achète un iPad Mini. Au pire, il se dirige vers la concurrence et donc vers des ardoises sous Android ou Windows 8. Conséquence directe, Apple commence à perdre des parts de marché, les actionnaires prennent peur et la société perd brutalement de sa valeur.

D’où l’arrivée possible de l’iPad 4. Avec une telle ardoise, notre brave consommateur n’aurait plus à se poser la moindre question, il n’aurait qu’à choisir entre une tablette de 7 pouces et une tablette de 10 pouces sans s’inquiéter de son connecteur. Tout serait plus simple, tout serait plus facile.

Entendons-nous bien, je ne dis pas qu’Apple va effectivement lancer un iPad 4 le 23 octobre prochain. Non, ce que je dis, c’est que la firme aurait toutes les raisons de le faire. La nuance est importante.

Note : Ca marche pour un iPad 4, ça marche aussi pour un iPad 3S. De toute façon, on sait très bien que si une nouvelle ardoise de ce type doit arriver sur le marché, alors elle sera présentée comme “le nouvel iPad” donc, au final, ça en revient au même.

Via

Mots-clés appleipad 4rumeurs