L’ancien mot de passe Twitter de Donald Trump risque de vous surprendre

Les mots de passe reviennent tous les ans dans l’éternel classement des pires choix de l’année. L’édition 2019 était riche en surprises, exposant des millions d’anonymes, dans le monde, à un potentiel piratage de comptes peu sécurisés. Car certains sous-estiment souvent le nécessité de choisir un mot de passe solide, capable de mettre des bâtons dans les roues à certains petits malins. Et être président d’une puissance mondiale et à la tête d’une immense fortune n’épargne pas des choix douteux. Car comme l’explique Forbes, l’actuel dirigeant des États-Unis, Donald Trump, a utilisé un mot de passe surprenant et peu protégé, dans le passé, sur Twitter.

Un mot de passe en référence à l’une de ses répliques cultes, dans une émission étasunienne, diffusée sur NBC.

Un montage photo de Donald Trump

Crédits Pixabay

Depuis, nul doute que Donald Trump a largement renforcé la sécurité de son mot de passe, et celui du compte POTUS.

“You’re fired”

Avant d’être président des États-Unis, Donald Trump était une personnalité publique, connu pour être apparu dans de nombreux films, séries, dans un match de catch de la WWE, à la tête d’une immense fortune et gérant d’hôtels et autres activités. Mais l’actuel dirigeant des USA a également participé à une télé-réalité, diffusée sur la NBC, appelée The Apprentice. Une télé-réalité pendant laquelle Donald Trump est apparu pas moins de 16 ans, rien que ça !

Et dans The Apprentice, Donald Trump était connu pour une célèbre : “You’re fired“, traduction : “Vous êtes viré“. Dans cette télé-réalité, l’homme devait éliminer des candidats qui s’affrontaient pour obtenir un poste dans l’une de ses sociétés. Donald Trump lui-même animait l’émission, et était même producteur exécutif !

C’est cette célèbre réplique qui a inspiré le mot de passe Twitter de Donald Trump, en 2016, puisque ce dernier était simplement… “yourefired“. Une référence à sa propre réplique et une sécurité bien faiblarde alors que l’homme était en pleine campagne présidentielle pour devenir président des États-Unis. Ce sont trois hackers néerlandais qui sont à l’origine de cette révélation, et ont eu à cette époque accès au compte Twitter de Donald Trump à travers une fuite d’informations privées.

Une histoire, il faut l’avouer, qui peut prêter à sourire, alors que Donald Trump défraye souvent la chronique avec ses frasques.