L’Antarctique comme vous ne l’avez sans doute jamais vue

Grâce à l’« ICESat 2 », la NASA a pu concevoir la carte la plus détaillée jamais réalisée de la région du Groenland et de l’Antarctique. Celle-ci comporte des mesures précises sur la glace, les nuages et les altitudes de la Terre. Toutes les vallées de l’Antarctique sont révélées avec des détails impressionnants. Pour vérifier son exactitude, l’agence spatiale a survolé les trajectoires du nouveau satellite.

Auparavant, les relevés ont été effectués à l’aide d’un avion qui survole la région. À présent, les scientifiques sont en possession d’un satellite de très haute performance.

NASA Antarctique

Crédits NASA

Ils commencent à mieux comprendre l’impact de la fonte des glaces sur la montée des océans et les changements des glaciers au fil du temps.

« Le lancement d’ICESat-2 a pour but d’explorer les couches de glace polaires qui change en permanence », a expliqué Richard Slonaker, responsable de la mission d’ICESat-2 à la NASA. « Cette mission est extraordinairement importante pour la science », a-t-il ajouté.

Une précision au milliardième de seconde près

La NASA a présenté les données initiales lors de l’ « American Geophysical Union ». Le satellite a pu mesurer des pentes de plus de quarante-cinq degrés dans les montagnes situées entre l’est et l’ouest de l’Antarctique.

Il a montré, avec précision, les changements d’élévation et les fissures entre les glaçons sur vingt mètres de profondeur. Grâce aux images, les scientifiques arrivent à distinguer la glace mince, la glace épaisse et les crêtes de glace.

Six faisceaux laser projettent dix mille pulsations par seconde vers la Terre et enregistrent le temps écoulé jusqu’à ce que celles-ci rebondissent à la surface. Chaque pulsation émet vingt milliards de photons. En mesurant le temps de rebondissement des photons, les scientifiques obtiendront des mesures topographiques. Selon Live Science, « ces mesures sont très précises, au milliardième de seconde près ».

Pour évaluer l’ampleur du réchauffement de la Terre

L’ICESat-2, une mission d’un milliard de dollars,  a pour objectif d’évaluer l’ampleur du réchauffement de la Terre. Il a été propulsé par Delta II à partir de la base Vandenberg en Californie, septembre dernier.

Il est équipé d’un laser géant baptisé Atlas « Advanced Topographic Laser Altimeter System ».

Cette technologie de pointe recueille également des informations sur certaines régions du monde, notamment les hautes montagnes, les rivières, les lacs, les forêts, ainsi que les fonds marins. La cartographie des arbres et de l’intérieur de la terre pourrait permettre aux scientifiques de mieux comprendre la quantité de carbone que peuvent contenir les forêts.

Mots-clés antarctique