L’Apple Watch a sans doute sauvé la vie de cet homme

Un homme de cinquante-deux ans, du nom de Kevin Pearson, a témoigné que son Apple Watch lui avait sauvé la vie. Il conduisait son père à l’hôpital pour un rendez-vous quand, assis tranquillement sur sa chaise en train de bouquiner, sa montre l’alerte sur son rythme cardiaque.

Au début, Kevin Pearson a cru que sa montre disjonctait. Une rapide demande à l’infirmière a vite fait de l’informer que sa montre n’était pas le problème.

Kevin Pearson est un utilisateur de produits Apple. Comme beaucoup d’autres utilisateurs, il a utilisé son Apple Watch pour programmer son agenda, noter ses rendez-vous importants, perdre du poids et maintenir sa forme. Néanmoins, il n’a jamais fait attention à la fonctionnalité de l’appareil qui surveillait son rythme cardiaque.

C’était le 9 mars 2015 que le PDG d’Apple, Tim Cook, annonçait la sortie de l’Apple Watch au Centre des Arts Yerba Buena, à San Francisco, en Californie.

Aucun signe avant-coureur

Kevin Pearson raconte que sans son Apple Watch, il aurait surement succombé à une attaque cardiaque ou à une autre maladie grave.

C’est sa montre qui l’avertit du battement anormal et irrégulier de son cœur alors que lui ne sentait aucun malaise ni aucune douleur.

Son cœur battait trop vite atteignant cent soixante et un battements par minute. Relativement perplexe, il a tout de même souhaité signaler le problème à une infirmière de l’hôpital.

Kevin Pearson remercie Tim Cook d’avoir créé l’Apple Watch

Alertés, les médecins de l’hôpital ont rapidement analysé l’état de santé de Kevin Pearson et ont confirmé que son rythme cardiaque n’était pas normal. La montre montrait les battements de cœur de Kevin Pearson qui passaient rapidement de soixante-dix-neuf à cent trente-cinq battements par minute.

L’Apple Watch, prenant régulièrement le rythme cardiaque de Pearson, l’a donc alerté quand celui-ci dépassait le seuil acceptable. Grâce à cette fonctionnalité, les médecins ont pu vérifier l’historique des battements de cœur de M. Pearson et le traiter à temps.

Kevin Pearson se sent aujourd’hui reconnaissant à l’égard de sa montre et de Tim Cook. Sans eux, l’homme pense qu’il ne serait sans doute plus là.

Mots-clés appleapple watch