L’Apple Watch d’un homme a aidé la police à résoudre une affaire sur une attaque antisémite au couteau

Les montres intelligentes telles que l’Apple Watch sont pour la plupart dotées de capteurs de fréquence cardiaque. Si à l’origine, cet outil a été conçu pour le suivi de l’état de santé des utilisateurs, parfois, il peut aider à résoudre certaines enquêtes comme cela a été le cas de cet homme, victime présumée d’une attaque antisémite.

L’homme en question, dénommé Sean Sammitt, a déclaré auprès de la police avoir subi une attaque antisémite durant laquelle il a été poignardé.

Crédits Unsplash

L’événement se serait produit le 15 décembre dernier quand l’homme a quitté une synagogue dans la communauté juive de West Bloomfield, dans le Michigan. Une enquête de la police a cependant révélé que Sammitt avait tout inventé.

D’après les déclarations de la police, la vérité a été découverte grâce aux informations enregistrées sur l’Apple Watch de Sammitt lui-même.

Une fausse déclaration

Selon les informations, Sammit est un ancien employé du Temple Kol Ami situé à le long de Walnut Lake Road. D’après la police, il aurait affirmé avoir été attaqué par un homme qui lui a crié des injures antisémites et l’a ensuite poignardé alors qu’il sortait de son travail.

Sammitt a également raconté qu’il a réussi à repousser son agresseur et s’est rendu à l’hôpital Henry Ford pour se faire soigner.

Cependant, la police avait des doutes sur les déclarations de l’homme, car l’histoire qu’il a racontée ne collait pas. Elle a ainsi procédé à une fouille plus approfondie du parking où l’incident se serait produit, en vain. Les enquêteurs se sont ensuite tournés vers l’analyse de la fréquence cardiaque de Sammitt sur son Apple Watch au moment supposé de l’attaque.

D’après les enquêteurs, la fréquence cardiaque de l’homme était tout à fait normale au moment indiqué  alors qu’elle aurait dû être plus élevée. Plus étonnant encore, le rythme cardiaque de l’homme était par contre très élevé… avant l’attaque présumée.

Une histoire montée de toute pièce

Après avoir vu les informations enregistrées sur la montre intelligente, la police a décidé d’enquêter à la synagogue. Là-bas, les enquêteurs ont découvert des serviettes couvertes de sang et le couteau que Sammitt a utilisé pour se poignarder lui-même.

Suite à ces événements, le rabbin Asher Lopatin a donné son opinion et a déclaré que l’exploitation de la police, l’exploitation de l’antisémitisme ainsi que l’antisémitisme et la haine ne sont pas tolérés. Il a également ajouté que la société devait se rassembler afin de faire savoir à tout le monde que ce genre de comportement n’est pas toléré.

Quant à Sammitt, il est actuellement accusé d’avoir déposé un faux rapport de police. On ignore toujours les motifs de son acte.

Mots-clés apple watch