L’appli de dating Hinge rachetée par la maison mère de Tinder

Tinder a désormais un concurrent de moins. Match Group, la maison mère de la célèbre application de dating, vient de mettre la main sur Hinge (un autre service du même type), rapporte The Verge. Initialement, Hinge se présentait comme une application de dating voulue plus accueillante que Tinder. Elle avait également pour particularité de ne proposer des matchs qu’aux personnes disposant au moins d’un ami en commun sur Facebook.

La suppression de l’ensemble de ses fonctionnalités reprenant le système de “swype” – popularisé par son rival – avait toutefois permis à Hinge de prendre des airs de site de rencontre à part entière, avec la possibilité laissée aux utilisateurs de construire leur profil de manière assez complète.

Match Group, la maison mère de Tinder, vient de racheter Hinge, l’un des plus gros concurrents de sa célèbre application de dating. Les deux applications dépendent donc à présent du même groupe.

À l’heure actuelle, la plateforme permet par exemple de lier son compte Instagram à son profil Hinge. Les utilisateurs peuvent également y uploader de nombreuses photos et se présenter rapidement en répondant à trois questions les concernant. Une alternative à Tinder qui continuera d’exister, tout en étant désormais gérée par la même holding. La concurrence entre les deux applications tendra donc à se faire plus cordiale.

Match Group, un mastodonte du dating en ligne

Dans son communiqué annonçant le rachat de Hinge, Mandy Ginsberg (la CEO de Match Group) souligne les qualités du service et rappelle quel type de public est avant tout visé par l’application “Hinge est très pertinent, particulièrement auprès des jeunes femmes éduquées et citadines, en recherche de relations“.

Il faut dire qu’effectivement, Hinge profite d’une communauté féminine importante qui permettrait à Match Group de concurrencer Bumble, l’application de rencontre créée par Whitney Wolfe Herd (la co-fondatrice de Tinder). Bumble a pour particularité de cibler essentiellement les femmes et de leur laisser faire le premier pas dans leurs rencontres. La plateforme peut également se gausser d’être l’une des rares applications de dating a ne pas avoir été rachetée par Match Group.

Véritable géant de la rencontre en ligne, Match Group détient pas moins de 45 marques. Parmi elles, Tinder, OkCupid, Match, ou encore Plenty of Fish. Rappelons toutefois qu’un (très) gros poisson va bientôt débouler sur le marché juteux des applications et services de dating. Ce gros poisson n’est autre que Facebook, qui a annoncé – lors de sa dernière conférence F8 – préparer un service spécialement destiné aux rencontres entre ses utilisateurs.