L’armée américaine a aussi sa trottinette et elle n’est pas la seule

Il y a quelques mois, les trottinettes électriques ont commencé à envahir les espaces publics. Depuis, les opérateurs en libre-service se sont multipliés et les engins sont désormais quasiment à la portée de tout le monde. Si le comportement irresponsable de certains usagers commence à alerter les pouvoirs publics, il semblerait que l’armée ait trouvé une meilleure façon d’utiliser ces appareils.

D’après le site Breaking Defense, les forces spéciales américaines, néerlandaises et israéliennes seraient en train de tester le DSRaider, une trottinette électrique spécialement destinée aux militaires.

Trottinette Xiaomi : image 2

En dehors de l’armée, il semblerait que la police américaine soit également intéressée par la trottinette électrique. EZRaider n’a toutefois pas encore prévu de développer une version du DSRaider pour une utilisation dans les zones urbaines.

Une trottinette pratique et serviable

La trottinette électrique DSRaider a été conçue par EZRaider. L’appareil pèse 113 kilogrammes et peut emporter une charge utile de plus de 200 kilogrammes. Avec une telle capacité, il peut notamment transporter un soldat et son équipement.

Ayant l’avantage d’être léger, l’engin peut facilement être transporté dans des camions ou des hélicoptères. Mais ce n’est pas tout, il est également silencieux, ce qui est parfait pour certaines opérations nécessitant de la discrétion.

En outre, la trottinette électrique peut traverser les terrains les plus accidentés à une vitesse pouvant aller jusqu’à 70 kilomètres par heure. En revanche, il est nécessaire de la recharger après avoir parcouru une distance de 38 kilomètres. Et puisque certaines opérations pourraient nécessiter de parcourir une plus longue distance, l’autonomie limitée de l’engin pourrait éventuellement poser problème.

L’armée est satisfaite des performances de la trottinette électrique

Malgré son autonomie limitée, les armées américaine et néerlandaise ont tout de même validé le DSRaider.

L’armée américaine a notamment déclaré qu’elle était satisfaite des capacités de l’engin à se déplacer sur tout type de terrain. Par conséquent, elle aurait décidé d’en acheter une dizaine pour réaliser des tests complémentaires.

Et de son côté, l’armée néerlandaise a déclaré que c’était « le véhicule idéal à embarquer dans l’hélicoptère » au cours des missions. Un sergent a notamment expliqué au journal néerlandais que les troupes parcourent plusieurs kilomètres avec des sacs à dos pouvant aller de 40 à 50 kilogrammes. Et avec le DSRaider, elles seraient moins fatiguées lorsqu’elles arrivent sur le champ de bataille.

Mots-clés militaire