L’Asie est friande de nouveaux services de mobilité

Le cabinet Roland Berger a publié les résultats de son étude sur les nouveaux services de mobilité. Il a mené une enquête auprès des consommateurs de dix grands pays dans le monde. L’étude a donc révélé que les consommateurs asiatiques sont les plus intéressés par ces nouvelles formes de mobilité et les véhicules autonomes. En Europe, les habitants des Pays-Bas font preuve d’enthousiasme envers l’automobile électrique.

Qui est disposé à renoncer à son véhicule personnel pour miser sur des services de mobilité à la demande ? C’est la question que le cabinet Roland Berger a posée à ses prospects tout au long de l’enquête. Il en a conclu que les habitants des grandes puissances asiatiques sont ceux qui s’y intéressent le plus.

Etude Mobilité

Les jeunes qui habitent dans les grandes agglomérations sont prêts à opter pour les nouvelles formes de mobilité et laisser de côté l’achat d’un véhicule classique.

Des rapports d’études bien concrets

En Chine et à Singapour, plus de 83% des enquêtes affirment avoir connu une ou plusieurs personnes ayant tournées le dos à l’acquisition d’un véhicule au profit du VTC, de la location entre particuliers et de l’autopartage.

En Allemagne, 66% sont sensibilisés aux nouveaux services de mobilité contre 54% aux Pays-Bas, 37% au Royaume-Uni, 34% en France et seulement 22% aux États-Unis. L’automobile électrique connait un certain revers auprès des pays occidentaux.

À l’inverse, 60% des prospects chinois, 54% des Sud-Coréens et un indien sur deux sont désireux de délaisser leur voiture pour une automobile électrique.

Automotive Disruption radar : le classement

Pour faire l’analyse entre l’état de la régulation et de l’infrastructure, attente des consommateurs, activité industrielle et technologie, le cabinet Roland Berger a mis en place un « automobile disruption radar. »

D’après les résultats recueillis, le pays le plus « mobility ready » du monde se révèle être les Pays-Bas. En plus d’avoir un fort équipement en bornes de recharge, ce pays accorde un intérêt particulier à la conduite autonome et aux outils réglementaires.

La Chine et le Singapour viennent ensuite à la deuxième et troisième place. La France, quant à elle, se trouve à la sixième place après l’Allemagne et le Royaume-Uni. Toutefois, les États-Unis et le Japon se trouvent bien en bas de la liste.