L’ASMR, ça marche aussi avec les Pokémon

Il existe un phénomène connu sous le sigle ASMR pour Autonomous Sensory Meridian Response ou, en français, « réponse autonome du méridien sensoriel ». Il est généralement décrit comme un « massage cérébral », ou en tant que sensation non sexuelle de « picotements et de frissons dans la tête, le cerveau et la colonne vertébrale » à travers des sons et des images.

Depuis 2010, il a été de plus en plus popularisé. De nombreuses vidéos ASMR sont actuellement disponibles sur des chaînes YouTube.

Crédits Pixabay

Plusieurs utilisateurs de la plateforme de partage de vidéos lancent les contenus de ce genre particulier pour obtenir des sensations agréables ou un peu de frissons, pour se relaxer ou pour dormir. Récemment, la société Pokémon company a publié deux vidéos ASMR. Chacune des séquences représente un personnage en particulier et émet des sons en harmonie avec l’activité de celui-ci.

L’efficacité des contenus ASMR varierait selon la réceptivité de la personne. La scientificité de cette forme de thérapie n’a pas encore été entièrement établie.

Pour ceux qui ont besoin d’une douce touche de Pokémon

« Ceci est une vidéo ASMR pour ceux qui ont besoin d’une douce touche de Pokémon », a écrit la compagnie en commentaire sur les séquences. Les deux vidéos ont été publiées sur des chaînes YouTube différentes.

L’une des vidéos est jouée par Salamèche, le Pokémon populaire qui fait partie de la première génération. Alors que le personnage emblématique s’endort, près d’un feu, ses doux ronflements ainsi que le bruit des craquements des bois qui brûlent résonnent. La séquence de demi-heure semble être dédiée à un public plus large.

L’autre vidéo, qui semble être destiné aux plus jeunes fans de Pokémon, montre Marisson. Ce personnage qui fait partie de la sixième génération exécute une pratique bien connue dans l’univers de l’ASMR : le « eating candy ». La technique consiste à croquer et à mâcher des bonbons en faisant du bruit.

La communauté ASMR ne cesse de s’agrandir

En fonction de la nature du stimulus utilisé (voix douce, chuchotement, etc.), il existe différentes variantes de l’ASMR. De nombreuses personnes ont témoigné en avoir été satisfaites. D’ailleurs, la communauté dédiée ne cesse de s’agrandir.

Néanmoins, d’après le neurologue Pierre Lemarquis, « tout le monde n’est pas réceptif à ce genre de stimuli. Il s’agit d’un phénomène qui s’apparente à de la suggestion, comme en hypnose, ce qui suppose une capacité à lâcher prise, à rêver et à développer son imagination ».

Mots-clés insolitepokemon