L’astéroïde Bénou transporterait les ingrédients de la vie

La NASA compte sur la sonde Osiris-REx pour prélever des échantillons à la surface de l’astéroïde Bénou. Depuis un peu plus d’un an, cet engin photographie l’astéroïde depuis une orbite basse de 3 à 5 km. Entre mars et avril 2019, Osiris-REx a obtenu 2155 photos de Bénou. Grâce à ces images, la NASA a pu déterminer le site sur lequel la sonde devra atterrir pour effectuer ses prélèvements.

Aujourd’hui, on sait que les prélèvements se feront dans le cratère Nightingale.

« C’est le site qui semble avoir la plus grande surface de matériaux à grains fins et le moins de rochers dangereux. C’est sans doute lui qui offre le plus de chance de réussite pour le prélèvement », a expliqué Hannah Kaplan, scientifique au sein du Centre Goddard de la NASA.

Crédits Pixabay

Osiris-REx devrait commencer ses prélèvements le 20 octobre 2020. En attendant que la sonde se pose sur Bénou, les chercheurs de la NASA ont étudié de près le portrait de l’astéroïde. Leurs observations ont mené à la publication de six études séparées dans les revues Science et Science Advances.

Une piste pour la découverte de minéraux carbonatés

Bénou est un corps d’environ 500 mètres de diamètre qui s’est formé à la suite d’une collision dans la ceinture d’astéroïde. Grâce aux images collectées par Osiris-REx, les chercheurs ont pu détecter la présence de minéraux carbonatés à la surface de Bénou en suivant la trace des veines laissées par l’eau qui s’est écoulée de son corps parent, lors de sa formation.

« Ces veines sont très intrigantes, car nous n’avons pas encore vu de fonctionnalités comme celles-ci sur d’autres astéroïdes. Nous voyons des veines carbonatées brillantes dans certaines météorites, mais elles sont très petites de l’ordre du micron ou du millimètre. Ici on a affaire à quelque chose de beaucoup plus grand », a indiqué Hannah Kaplan.

À lire aussi : Bénou, l’astéroïde de nouveau immortalisé par la NASA

Dans l’attente des prélèvements d’Osiris-REx

L’eau et les minéraux carbonatés sont des éléments essentiels à la formation de la vie. D’après les chercheurs, les astéroïdes comme Bénou sont donc susceptibles d’avoir déposé les ingrédients de la vie sur Terre.

Pour vérifier cette théorie, les chercheurs attendent les prélèvements effectués par Osiris-REx dans le cratère Nightingale. Selon Hannah Kaplan, c’est l’endroit idéal pour ce type d’opération, car « c’est à son niveau qu’ont été détectées les signatures spectrales les plus fortes liées au matériau carbone. »

Les échantillons prélevés par Osiris-REx devraient arriver sur Terre en 2023.

À lire aussi : La NASA a publié des photos de Bénou

Mots-clés astéroïdesbénou