L’astéroïde qui a frôlé la Terre était bien plus gros que prévu

La Terre a été frôlée (au sens astronomique du terme) la semaine dernière par un astéroïde assez imposant. Le corps était finalement bien plus imposant que prévu. Il faisait en effet un peu plus de deux fois la taille initialement estimée par la NASA.

2014 JO25 est passé à proximité de notre belle planète la semaine dernière. Il n’est bien évidemment pas le premier astéroïde à nous rendre visite, mais cela ne l’a pas empêché de faire couler beaucoup d’encre. Logique, car il était classé dans la catégorie des objets potentiellement dangereux en raison de ses dimensions et de sa trajectoire.

2014 JO25

Comme tous les corps présents sur cette liste, l’astéroïde a fait l’objet de nombreuses analyses depuis sa découverte.

2014 JO25 faisait en réalité deux fois la taille estimée par la NASA

L’agence spatiale avait donc une idée assez nette de ses caractéristiques et de sa taille. Pour elle, le corps mesurait donc environ 650 mètres de diamètre et il était donc bien plus massif que la plupart des astéroïdes passant à proximité de notre position.

Estimer la taille d’un objet distant filant à vive allure à travers l’espace n’est pas un exercice des plus faciles, bien sûr. La NASA a donc profité du passage de l’astéroïde pour effectuer de nouvelles observations.

Elle a donc utilisé le radar Goldstone en Californie pour procéder à de nouvelles analyses, des analyses croisées avec les images capturées par l’Observatoire d’Arecibo. En observant les images fournies par les instruments, l’agence a alors réalisé que l’astéroïde se composait en réalité de deux roches spatiales.

D’après les premières conclusions des astronomes, ces deux roches étaient à l’origine des corps séparés, mais ils auraient fini par fusionner après être entrés en collision. Fascinant, mais ce n’est pas le plus intéressant. Grâce à ces instruments, les chercheurs ont également pu évaluer avec plus de précision la taille de l’objet et ils ont découvert que chacun de ses segments mesurait environ 640 mètres… pour une taille totale de 1,3 km de long.

Soit deux fois la taille estimée par la NASA.

En matière d’astéroïdes, la taille compte

Certains d’entre vous le savent sans doute, mais la dangerosité d’un astéroïde dépend avant tout de sa taille. D’après les modèles mathématiques établis par les astronomes, un corps doté d’un tel diamètre serait ainsi capable de provoquer la mort de cinq à cent millions de personnes.

Impressionnant, non ? Certes, mais il suffirait qu’il soit quatre ou cinq fois plus massif pour provoquer un hiver d’impact et la disparition d’une bonne partie des espèces vivantes de la planète. Dans ce contexte, pouvoir estimer avec précision la taille d’un astéroïde est primordial.

Pour la petite histoire, il faut avoir que 2014 JO25 a été découvert par les astronomes de la Catalina Sky Survey de Tucson en mai 2014. Les chercheurs avaient d’ailleurs évalué à l’époque que l’astéroïde serait au plus proche de la Terre le 19 avril 2017. Ils avaient visé juste.