L’atmosphère de Mars vibre trois fois par nuit et on ne sait pas pourquoi

L’intérêt des scientifiques pour Mars ne date pas d’hier. La planète rouge renferme en effet de nombreux secrets que les chercheurs tentent de percer à jour. Récemment, une équipe de chercheurs dirigés par le planétologue Nick Schneider, du Laboratory for Atmospheric and Space Physics, de l’Université du Colorado, a fait une découverte intéressante concernant l’atmosphère martienne.

Dans une étude publiée le 5 août 2020 dans la revue « Journal of Geophysical Research : Space Physics », ces scientifiques ont révélé l’existence d’une lueur ultraviolette qui brille dans le ciel de Mars et qui vibre trois fois par nuit.

Crédits Pixabay

Ce phénomène a été capturé par la sonde MAVEN (Mars Atmosphere and Volatile Evolution) de la NASA.

Des vibrations qui ne se produisent qu’au printemps et en automne

Sur Terre, l’arrivée du printemps marque le retour des beaux jours. Les températures deviennent plus clémentes, les animaux sortent de leur hibernation et on assiste à une nouvelle floraison. L’automne, quant à lui, se caractérise par une baisse des températures et par la chute des feuilles.

Sur Mars, le changement de saisons se passe autrement et s’accompagne de variations atmosphériques. Comme le révèle cette étude, l’arrivée du printemps et de l’automne est annoncée par une étrange lueur ultraviolette qui émet trois pulsations par nuit. Ce phénomène ne se produit que durant ces deux saisons.

Le produit d’une réaction chimique

Selon les chercheurs, les vibrations de cette lueur ultraviolette sont provoquées par une onde atmosphérique qui se déplace vers l’Est et dont l’intensité augmente trois fois durant une rotation martienne. Les données enregistrées par la sonde MAVEN ont révélé que la troisième vibration n’est qu’un écho de la première. D’après les scientifiques, ce phénomène est influencé par de nombreux facteurs. En dehors de la topographie de Mars, la chaleur émise par le Soleil ainsi que l’influence des vents qui soufflent durant ces deux saisons contribuent à l’émission de ces pulsations.

Les chercheurs ont indiqué que la lueur ultraviolette qui émet ses vibrations se trouve à environ 70 km d’altitude de l’atmosphère moyenne de Mars. Elle serait le produit d’une réaction chimique entre les atomes d’azote et l’oxygène qui aboutit à la formation d’oxyde nitrique.

En dehors de cet étrange phénomène, la sonde MAVEN a aussi détecté la présence d’une tache brillante au-dessus de l’équateur et des aurores polaires en forme de spirales et de vagues qui apparaissent en hiver.

Mots-clés mars