L’Australie demande à Google Street View de ne plus intégrer la montagne Uluru

Souvent, quand on parle des sites à visiter en Australie, on pense tout de suite à l’Ayers Rock, l’immense plateau rouge qui se trouve en plein cœur du désert australien. Il s’agit du mont Uluru, également surnommé la Montagne rouge, qui attire des centaines de milliers de visiteurs par an… jusqu’à l’année dernière : depuis octobre 2019, les touristes n’ont plus le droit d’escalader le site.

Parks Australia a expliqué que cette décision a été prise en raison du caractère profondément sacré de la montagne. Les autochtones ne supportent plus que des étrangers escaladent et visitent les lieux, alors qu’ils n’ont aucune once de respect pour les terres sacrées de l’Ayers Rock.

Crédits Pixabay

Oui, mais c’est sans compter Street View de Google qui permet d’escalader virtuellement le mont Uluru… une alternative qui ne plait pas du tout aux propriétaires traditionnels des lieux. Parks Australia a ainsi exigé que le site ne soit plus intégré dans le service de navigation virtuelle de Google.

Toutes les images doivent être supprimées

Pour les amateurs d’aventures depuis le canapé de leur salon, la fonction Street View de Google Maps leur permet de visiter virtuellement différents sites à travers le monde !

Pour ce qui est de la montagne Uluru, le service propose de découvrir des images à 360 degrés du sommet de la montagne et de ses environs. Les visiteurs virtuels peuvent alors découvrir et visiter les lieux comme s’ils y étaient vraiment. Or pour les autochtones, visiter la montagne, même virtuellement, bafoue aussi le caractère sacré et spirituel du mont Uluru.

Parks Australia a ainsi demandé à Google Australie de supprimer toutes les images à 360 degrés des lieux et de ses alentours. Les responsables ont exigé « que le contenu soit immédiatement supprimé conformément aux souhaits d’Anangu, les propriétaires traditionnels d’Uluru, et aux directives du parc national sur le cinéma et la photographie. » Un porte-parole a indiqué que les images générées par les utilisateurs et qui ont été publiées sur Street View devaient également être supprimées.

Google a accepté de coopérer sans rechigner

Contre toute attente, Google a accepté de supprimer les images du mont Uluru sans discuter : « dès que Parks Australia a fait part de ses inquiétudes concernant cette contribution d’utilisateur, nous avons supprimé les images », a affirmé un porte-parole rapporté par ABC. « Nous comprenons que le parc national d’Uluru-Kata Tjuta est profondément sacré pour le peuple Anangu. »

Google Australie a indiqué qu’ils mobilisaient actuellement tous leurs efforts pour effacer toutes les images, mais que cela pourrait prendre du temps. Le porte-parole a notamment prévenu que cela pourrait prendre 24 heures avant que les changements n’entrent en vigueur.