L’Australie est en train de développer une arme laser capable de détruire un tank

L’Australie veut moderniser son arsenal avec un nouveau type d’armes qu’on pourrait qualifier de futuriste. Le pays vient en effet d’octroyer un financement d’environ 8 millions d’euros à l’entreprise QinetiQ Australia pour développer une arme laser à haute énergie. Le but est de fabriquer une arme capable de détruite un tank.

Actuellement, les armes laser à haute énergie font partie des technologies émergentes dans le domaine militaire. Pour les responsables, il s’agit d’une innovation qui pourrait changer le secteur de l’armement. Le principal avantage de ce type d’armes, c’est la possibilité de tirer sur plusieurs cibles à la vitesse de la lumière et avec un prix inférieur à un euro par tir. L’utilisation de l’électricité permet également de réduire considérablement les stocks de munitions et les lignes d’approvisionnement.

Un tank
Crédits 123RF.com

Aujourd’hui, les armes laser sont développées pour contrer les drones, les missiles, ou encore les armes hypersoniques. Toutefois, le Ministère de la Défense de l’Australie veut passer à un tout autre niveau en travaillant avec QinetiQ. Dans un document publié en 2020 dénommé Force Structure Plan, on peut lire que l’arme en question devra être capable d’abattre des véhicules blindés dont les tanks.

Pas faciles à détruire

Pour le moment, pouvoir détruire un tank avec un laser reste encore un objectif lointain. L’arme laser la plus puissante qui existe aujourd’hui a été développée par Lockheed Martin, et elle peut générer un faisceau de 300 kW. C’est une puissance suffisante pour abattre des cibles comme les missiles et les drones, mais face au blindage d’un tank, c’est largement insuffisant.

Les chars de combat sont équipés d’une épaisse coque de blindage très sophistiquée. Si on prend l’exemple des engins de l’OTAN, ils utilisent une variation de l’armure Chobham. La composition exacte du matériau est classifiée, mais il s’agit d’une combinaison d’alliage d’acier, de matériaux composites et de céramiques. Le matériau contiendrait même de l’uranium appauvri.

Ainsi, la coque des chars de combat est très solide. Elle peut résister aux souffles d’explosions, à la chaleur, ainsi qu’aux projectiles cinétiques et pénétrants. Même si un laser peut théoriquement pénétrer un tel matériau, il sera difficile de le faire au cours d’une bataille.  

Les caractéristiques d’un laser antitank

Pour avoir un laser capable de détruire un tank, il faudrait que le faisceau puisse transporter des quantités énormes d’énergie vers un point de la coque. Cette dernière a été développée pour absorber et dissiper une grande quantité de chaleur, ce qui fait que l’arme doit être capable de fonctionner très rapidement. Il faudra ainsi mettre au point un laser à semi-conducteurs beaucoup plus puissant que tout ce qui existe actuellement.

Pour fabriquer une telle arme, il faut que toutes les parties du système soient retravaillées et renforcées. Cela inclut le générateur d’énergie, les bobines de fibres optiques qui génèrent le laser, les lentilles, ou encore le système de visée.

Attendons ainsi l’arrivée de cette nouvelle arme qui pourrait créer une révolution sur le champ de bataille.

SOURCE: New Atlas

1 réflexion au sujet de « L’Australie est en train de développer une arme laser capable de détruire un tank »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.