Le battement de coeur de la Terre

Au cours des 260 millions d’années qui se sont écoulés, des événements majeurs ont eu lieu sur Terre. Les dinosaures ont disparu, la Pangée s’est fragmentée en continents et l’Homme a changé irréversiblement le monde dans lequel nous vivons. Pendant longtemps, les scientifiques ont cru que les événements géologiques qui ont marqué notre planète se faisaient de manière aléatoire.

Une récente étude menée par les chercheurs de l’Université de New York (États-Unis) a modifié cette croyance. Cette étude a été réalisée par une équipe de scientifiques dirigée par le géologue Michael Rampino. Ces chercheurs disent avoir trouvé des « preuves statistiques d’un cycle, suggérant que les événements géologiques sont, au contraire, corrélés. »

La Terre dans l'espace
Crédits Pixabay

Et d’après eux, ces grands événements géologiques se produiraient au moment où notre planète émet un signe de vie, tous les 27,5 millions d’années. Les scientifiques parlent du « battement de cœur » de la Terre.

A lire aussi : Une société humaine a-t-elle déjà vécu sous terre ?

Des événements géologiques qui suivent un cycle

La Terre a été le théâtre de plusieurs événements géologiques majeurs. On pense notamment aux grandes éruptions volcaniques, aux extinctions de masse ou encore aux réorganisations des plaques tectoniques. À en croire l’équipe dirigée par Michael Rampino, tous ces événements seraient régis par un cycle.

Pour vérifier leur hypothèse, ils ont passé en revue les 89 événements géologiques majeurs et leur âge. Ils ont découvert que la plupart de ces événements se produisaient à des pics distants d’à peu près 27,5 millions d’années. Ce moment, selon eux, correspond au battement de cœur de la Terre.

A lire aussi : La Terre va mal, mais ça aurait pu être pire sans ce protocole

Une origine qui reste mystérieuse

Actuellement, Michael Rampino et son équipe essayent de comprendre l’origine de ce cycle. Au départ, ils ont émis l’hypothèse selon laquelle une collision avec une comète est à l’origine du battement de cœur de la Terre. Par la suite, ils ont suggéré que l’explication se trouvait au niveau des plaques tectoniques de la Terre.

« Ces pulsations tectoniques et climatiques pourraient être liées à la dynamique des plaques tectoniques et des panaches mantelliques, ou alors associé aux cycles astronomiques », écrivent-ils.

Pour le moment, les études concernant le battement de cœur de la Terre se poursuivent. Il faudra faire preuve de patience avant d’en apprendre plus.

Les résultats des travaux de l’équipe de Michael Rampino ont été publiés dans la revue Geoscience Frontiers.

Mots-clés géologie