Le Bitcoin comme arme contre les Etats-Unis ?

Peter Thiel, cofondateur de PayPal, vient d’annoncer lors d’une vidéoconférence que le Bitcoin pourrait devenir une arme financière de la Chine dans la guerre commerciale qui l’oppose aux États-Unis. La politique extérieure des États-Unis a été principalement discutée lors de cet événement qui était réservé aux membres de la fondation Nixon.

La discussion s’est surtout concentrée sur le conflit économique entre les deux premières puissances mondiales.

Crédits Michael Wuensch – Pixabay

Les intervenants ont également donné leur avis concernant les intentions de Pékin par rapport aux cryptomonnaies, surtout le Bitcoin. Le pays communiste détient en effet la majorité des mineurs de la monnaie virtuelle de Satoshi Nakamoto.

Les influences de cette domination de l’empire du Milieu dans le secteur du minage du Bitcoin sont le vrai danger selon le milliardaire. Il y voit notamment une menace potentielle pour l’hégémonie du dollar.

Le Bitcoin menace-t-il le dollar ?

Peter Thiel est un investisseur bien connu. Il faisait partie des plus importants contributeurs de Facebook à ses débuts. Il a aussi déjà placé des millions de dollars dans des monnaies numériques. Mais selon lui, le Bitcoin pose problème pour les États-Unis. Le parti communiste chinois pourrait en effet user de la cryptomonnaie la plus célèbre du monde comme d’une arme financière contre les intérêts de la première puissance mondiale.

« Même si je suis en faveur des cryptomonnaies, un probitcoin voire un maximaliste, j’ai quelques doutes concernant le fait que le Bitcoin pourrait être en partie une arme financière chinoise contre les États-Unis. »

Peter Thiel

Le PDG de PayPal estime que la monnaie créée par le fameux et mystérieux Satoshi Nakamoto est en passe de détruire l’argent liquide, mais surtout le dollar. Le pouvoir central chinois voudrait maîtriser deux références mondiales de réserves de devises. Le monopole du dollar est donc menacé par leur intérêt pour le Bitcoin.

À l’instar de l’or à l’époque, le roi des crytos pourrait devenir l’étalon numérique de notre ère. Il s’appuie entre autres sur le nombre extrêmement élevé de mineurs dans l’empire du Milieu. Le parti communiste chinois pourrait alors avoir la mainmise sur le marché du Bitcoin.

Des multinationales américaines complices de la Chine ?

Certaines entreprises américaines, et non des moindres, ont eu droit à une critique de la part du PDG de PayPal. Il a notamment accusé des géants de la Silicon Valley d’avoir une relation avec le pouvoir de l’empire céleste. Apple y emploie en effet une grande partie de son appareil de production. Le milliardaire a reproché maintes fois à Google de travailler avec le parti central chinois. Il remet en question la censure subite de Donald Trump YouTube, filiale de la firme d’Alphabet.

Peter Thiel, qui a vendu la plupart de ses actions chez Facebook, est un proche du président sortant américain. Cette conférence a d’ailleurs été réservée aux membres de la Richard Nixon Foundation, une branche conservative de la politique étatsunienne. Mike Pompeo et Robert O’Brien, tous deux des personnalités influentes de l’ancienne administration Trump, ont été en compagnie du milliardaire durant la vidéoconférence.

Bien entendu, ces théories et spéculations sont à prendre donc à prendre avec des pincettes.

Mots-clés bitcoin