Le BlackBerry Priv sera ultra sécurisé

BlackBerry a publié pendant la nuit une nouvelle note entièrement consacrée à son prochain téléphone, et donc au BlackBerry Priv. Le constructeur explique en détails toutes les techniques appliquées pour améliorer la sécurité du terminal et c’est plutôt prometteur sur le papier. Surtout pour les entreprises d’ailleurs.

Je ne vous apprendrai sans doute rien en vous le disant mais le Priv est un terminal un peu particulier. Il n’est effectivement pas propulsé par BlackBerry OS mais par Android.

Sécurité Priv

Le BlackBerry Priv jouera la carte de la sécurité et cela n’a rien de surprenant.

Le constructeur n’a apporté que très peu de modifications à l’interface de la plateforme et il a finalement préféré se concentrer davantage sur le fond que la forme.

BlackBerry a tout fait pour sécuriser Android et pour permettre au Priv de trouver sa place au sein des entreprises

Il a donc mis en place pas mal de choses pour améliorer la sécurité du terminal et pour lui permettra de trouver sa place en entreprise mais également au sein des institutions.

Premier point et pas des moindres, le BlackBerry Priv sera équipé d’une technologie qui lui permettra de stocker des clés de chiffrement au sein même de ses composants. Cette fonction porte même un nom d’ailleurs. La firme la désigne par le terme Root of Trust et elle l’évoque en détails sur cette page, pour celles et ceux que ça intéresse.

Intéressant, mais ce n’est pas fini car le terminal va aussi avoir droit à un boot sécurisé qui s’appuiera sur ces fameuses clés pour s’assurer que la plateforme n’est pas compromise. Ce processus ne vérification ne se limitera d’ailleurs pas à Android et les applications pourront aussi en profiter.

Cela ne devrait pas vous surprendre mais le BlackBerry Priv sera aussi compatible avec BES12 et les DSi pourront ainsi l’intégrer à leur flotte comme n’importe quel terminal sous BlackBerry OS.

Derrière, le téléphone sera aussi compatible avec Android for Work et il sera livré avec un utilitaire capable d’analyser en temps réel son niveau de sécurisation.

Pour le reste, le Priv se comportera comme n’importe quel terminal sous Android et il aura bien évidemment accès au Play Store. Mieux, il pourra aussi s’intégrer à la plateforme Google Play for Work et les responsables IT pourront ainsi déployer les applications de leur choix à distance.

Bref, vous l’aurez compris, le terminal cherche à concilier le meilleur des deux mondes et c’est précisément ce qui le rend aussi intéressant. BlackBerry n’est sans doute pas le premier constructeur à vouloir sécuriser Android, mais il semble avoir toutes les cartes en main pour mener à bien son projet.

Si vous n’avez plus ses caractéristiques en tête, alors sachez que le BlackBerry Priv devrait embarquer un écran QHD de 5,4 pouces, avec un Snapdragon 808, 3 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage, un capteur de 18 millions de pixels et une optique stabilisée.

Via