Le Blue Whale Challenge continue à faire des victimes

Le Blue Whale Challenge n’a pas encore disparu et il continue même de faire des victimes. Preuve en est, en Ukraine, une adolescente de 12 ans a été retrouvée pendue à son domicile après avoir cherché à compléter le défi.

Cela ne vous aura sans doute pas échappé, mais les défis sont devenus monnaie courante sur la toile suite à la démocratisation des réseaux sociaux. L’Ice Bucket Challenge est l’un des plus connus, mais il est loin d’être le seul et nous avons ainsi vu passer de – très -nombreux challenges au fil de ces dernières années.

Blue Whale Challenge

Le Blue Whale Challenge n’a rien à voir avec les autres défis cependant et il a ainsi causé la mort d’une centaine d’enfants et d’adolescents depuis son apparition en Europe de l’Est l’année dernière.

Le Blue Whale Challenge, un défi à prendre au sérieux

Né en Russie, le Blue Whale Challenge n’a rien du défi rigolo et bon enfant. Pour participer, les enfants et les adolescents doivent ainsi accomplir une cinquantaine de défis en autant de jours.

Les premières épreuves sont plutôt simples et elles consistent ainsi le plus souvent à vider des verres d’alcool ou à se prendre en photo à une heure précise en pleine nuit. Puis, au fur et à mesure, les défis deviennent de plus en plus toxiques et nocifs. Les adolescents se retrouvent ainsi en train d’envoyer des nudes à des inconnus ou à verser dans l’autoscarification.

Le cinquantième et dernier défi est simple pour sa part. Les participants doivent en effet se donner la mort.

Le Blue Whale Challenge n’est pas resté circonscrit au territoire russe. L’Ukraine a également été touchée, de même pour le Royaume-Uni, la Tunisie ou même la France. En mars 2017, deux adolescentes originaires des Hauts de France ont ainsi participé à ce défi et l’une d’elles avait même atteint l’un des derniers niveaux.

Cette fois, le drame s’est produit dans le village de Rudka, dans l’ouest du territoire ukrainien. Anastasia Kysluck, une adolescente de douze ans, a commencé à participer au Blue Whale Challenge plus tôt dans l’année après avoir fait la rencontre d’un parrain sur la toile.

Une centaine de victimes en l’espace d’un an

Après avoir rempli victorieusement chacune des étapes imposées par le défi, l’adolescente a fini par se pendre chez elle après avoir cherché sur Internet des tutoriels pour pratiquer des noeuds coulants. Le corps a été découvert par ses grands-parents, des grands-parents avec lesquels elle vivait en attendant le retour de sa mère.

Cette dernière s’était en effet installée en Pologne pour travailler et pour pouvoir ainsi lui payer ses études.

Anastasia n’avait pas de problème particulier. Elle était une excellente élève et elle avait la maîtrise de trois langues différentes. L’adolescente parlait en effet couramment l’anglais, le polonais et l’allemand et elle était en outre très appréciée de ses enseignants. Personne ne comprend comment elle a pu tomber dans le piège du Blue Whale Challenge.

L’opinion publique ukrainienne a été extrêmement touchée par le décès de la jeune fille et la police locale a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Il y a malheureusement peu de chances qu’elle aboutisse. Le défi a commencé à faire ses premières victimes en 2017 et aucun de ses instigateurs n’a encore été traduit en justice.

Mots-clés web