Le boulanger qui cuit son pain dans un four solaire

Arnaud Cretot est un boulanger de Montville connu pour ses pains”verts”. Ces derniers n’affichent pas la couleur d’une salade, mais sont en fait cuits avec une énergie entièrement naturelle. Une histoire rapportée par nos confrères de France Bleu.

Le jeune Montvillais n’a pas toujours été un boulanger. Il ne pratique le métier que depuis trois ans. Arnaud était d’abord un ingénieur qui travaillait dans le solaire. Un choix de carrière qui indique sa passion pour l’écologie. Une passion qui l’aura certainement motivé à se lancer dans son particulier projet de boulangerie. L’ancien ingénieur n’a pas de boutique dans la petite localité de Montville. Il a installé sa boulangerie dans son jardin où il prépare tout de ses propres mains. « Je pétris la pâte. Chacun de mes pains sont au levain, ils font un kilo chacun et se conservent une semaine », a-t-il confié à France Bleu Normandie.

Crédits Pixabay

Arnaud utilise un four peu conventionnel pour cuire son pain. Il s’agit effectivement d’un modèle solaire de 11 m². « Le bois c’est une ressource intéressante et si on l’exploite à grande échelle, on va très vite être limité », raconte le boulanger indépendant pour justifier son choix.

Des miroirs au lieu de panneaux solaires

Une installation solaire fonctionne habituellement avec des panneaux photovoltaïques. Ces plaques sont capables de capter le rayonnement solaire pour le transformer en énergie électrique. La présence de matériaux semi-conducteurs rend cela possible. Cependant, le boulanger indépendant a opté pour un tout autre système pour sa machine. Cette dernière utilise 69 miroirs qui sont disposés sur trois rangées.

Contrairement aux plaques photovoltaïques, les miroirs ne produisent pas de l’électricité. Ils ne font que réfléchir la lumière du soleil directement vers le four. La lumière redirigée suffit à chauffer l’appareil pour atteindre jusqu’à 350 degrés. À noter qu’Arnaud cuit son pain entre 210 et 270 degrés. « Je peux réaliser 100 kilos de pains chaque jour sachant que mes pains font 1 kilo chacun, ça fait 100 pains », explique l’ancien ingénieur.

A lire aussi : En Irlande, il y a pain… et pain

Montville, une localité très ensoleillée

Le soleil fournit ainsi l’énergie nécessaire pour cuire le pain. Toutefois, le temps de cuisson dépend de l’ensoleillement. Il faut seulement 45 minutes de cuisson pour les journées très ensoleillées. Quand il fait moins beau, la durée varie entre 60 et 75 minutes – ce qui fait un peu plus d’une heure. « Le soleil c’est une source d’énergie résiliente. Une fois qu’on a la machine c’est gratuit », se ravit le boulanger à rue des Réservoirs à Montville. Deux jours de soleil par semaine lui suffisent pour faire de bonnes fournées.

Arnaud a pu compter sur CPM Industries pour monter sa petite boulangerie. L’entreprise a fourni le four solaire. « J’ai constaté qu’en fait sur les 52 semaines de l’année 2019, seule une semaine a été consécutive sans ensoleillement. Ce qui permet de confirmer à nos potentiels clients que oui, ils peuvent produire une fois par semaine et concentrer leur journée de cuisson sur ce jour », a expliqué la co-gérante de l’entreprise, Élise Hauster.