Le cargo Progress va bientôt atteindre notre atmosphère

La Russie a lancé une nouvelle fusée mardi dernier. Elle abritait en son sein un cargo spatial, le vaisseau Progress, qui avait pour mission de ravitailler la station spatiale internationale. Il n’a cependant jamais atteint son orbite et il va bientôt s’écraser sur notre planète.

Le décollage de la fusée Soyouz s’est bien déroulé, mais un incident s’est produit au bout de quelques minutes, au moment de la séparation du troisième étage de la fusée. Progress a été lâché trop tôt dans l’espace, à une trentaine de kilomètres du point défini par les ingénieurs.

Ravitaillement ISS Progress

L’ISS va devoir attendre un peu pour être ravitaillée. Le cargo Progress n’atteindra jamais la station.

Le cargo n’a donc pas atteint son orbite et il n’est pas allé assez haut pour échapper à l’attraction terrestre. Il a donc entamé une lente chute vers notre atmosphère et il ne devrait pas tarder à s’écraser à la surface de notre planète.

Le cargo Progress fait la taille d’un petit camion et il pèse plus de sept tonnes

Les autorités se veulent rassurantes, cependant. D’après les différentes simulations menées par les équipes au sol, le cargo devrait se désagréger en entrant dans notre atmosphère et seuls quelques débris toucheront le sol.

Si l’on ajoute à cela le fait que la Terre est recouverte à 80% par des océans, alors nos habitations ne devraient pas être impactées.

Progress fait la taille d’un petit camion et il pèse un peu plus de sept tonnes. Il est actuellement en train de tourner autour du globe terrestre à une vitesse folle et il est totalement hors de contrôle depuis l’incident.

Les six personnes présentes à bord de l’ISS vont donc devoir attendre le prochain cargo pour être ravitaillé. Un cargo qui doit être lancé en juin prochain. Fort heureusement pour eux, leurs réserves en oxygène, en nourriture et en carburant devraient leur permettre de tenir le choc sans problème.