Le CDC prend des mesures de prévention face à la fameuse épidémie respiratoire qui sévit en Asie

Pour faire face à une éventuelle propagation du Coronavirus, un nouveau virus récemment détecté en Asie, le CDC, (Center for Disease Control and Prevention), l’Agence de la protection de la santé aux États-Unis, a installé des centres de dépistage dans des aéroports américains, destinés surtout aux voyageurs venant de Chine.

Depuis la fin de l’année dernière, un nouveau coronavirus est, en effet, apparu en Asie, notamment en Chine. Ce virus peut, selon le CDC, présenter un danger pour les États-Unis si on ne le maîtrise pas dès maintenant.

Crédits Pixabay

Selon le rapport du CDC, la ville de Wuhan, en Chine est aujourd’hui la plus touchée par le virus avec des dizaines de décès constatés et plusieurs dizaines de cas identifiés.

Dépistage obligatoire dans trois des plus grands aéroports des États-Unis

JFK à New York, LAX à Los Angeles et SFO à San Francisco, sont aujourd’hui les aéroports où un dépistage est obligatoire pour les passagers venant d’Asie, surtout, pour ceux qui viennent de Wuhan afin d’éviter la propagation de cette nouvelle maladie en Amérique, a déclaré le CDC.

En fait, l’affection liée à ce coronavirus présente les mêmes symptômes que la simple grippe, mais elle est suivie d’une toux et d’une fièvre plus ou moins grave, pouvant entraîner une pneumonie ou d’autres maladies respiratoires aboutissant au décès du patient, selon toujours les explications du CDC.

Il faut noter que grâce aux efforts du CDC, les États-Unis sont rarement impactés par les épidémies, et le pays n’a jamais eu un nombre élevé de victimes auparavant.

Une mesure de prévention pour éviter le pire

Même si le nombre de personnes atteintes de cette nouvelle maladie n’est pas encore très élevé, le CDC estime nécessaire de prendre des mesures de prévention pour éviter le pire.

Ainsi, pour les nouveaux centres de dépistages, l’organisme a dû augmenter le nombre de personnes travaillant dans les aéroports et a affecté « environ 100 employés supplémentaires » pour cette cause d’intérêt sanitaire.

En effet, cette nouvelle épidémie se rapproche du MERS (le syndrome respiratoire du Moyen-Orient) et du SRAS apparu en Chine en 2002, qui ont causé respectivement 774 et 848 décès en 2003 et 2012.

Mots-clés santévirus