Le CEO de Disney explique pourquoi il a décidé de ne pas acquérir Twitter

Twitter est l’un des réseaux sociaux les plus populaires aux côtés d’autres géants comme Facebook, Instagram, Snapchat. La plate-forme propose, pour résumer grossièrement, de publier des messages très courts de 280 caractères, images et vidéos (d’une durée de 2mn20 maximum). Seulement voilà : face à la facilité de créer un compte et converser avec des inconnus sans la moindre autorisation préalable (sauf pour ceux en privé), les trolls et la haine pullulent assez rapidement sur Twitter. Une situation que connaît le réseau social qui peine à freiner ce phénomène prenant de l’ampleur.

Et ça, Bob Iger, CEO de Disney, semble en avoir conscience. Car Disney souhaitait dans un premier temps acquérir Twitter.

Crédits Pixabay

Finalement, le rachat n’a jamais eu lieu et Bob Iger a expliqué au New York Times les raisons précises.

Pour Bob Iger, Twitter peut être une plate-forme nocive

Twitter intéressait précédemment Disney. La firme, toute puissante aujourd’hui avec ses licences fortes Marvel, Pixar, Star Wars, souhaitait se servir de la plate-forme pour créer un lien toujours plus fort avec ses spectateurs. Disney souhaitait également distribuer ses contenus – ce qui sera prochainement le cas avec Disney+.

Autant dire que Bob Iger, CEO de la firme, connaît bien Twitter puisqu’il en est lui-même utilisateur. Mais pour l’homme, acheter le réseau social aurait obligé Disney a en assumer la responsabilité, et donc les trolls, le contenu haineux diffusé massivement.

Bob Iger n’hésite pas à préciser que sur Twitter, « la méchanceté est extraordinaire », faisant le parallèle avec la technologie.

Vous vous tournez puis regardez vos notifications pour vous dire « Pourquoi je fais cela ? Pourquoi je supporte cette douleur ? ». Comme beaucoup de services, elles peuvent faire énormément de bien aux gens dans le monde. Mais elles ont également le pouvoir de faire du mal. Je ne voulais pas m’attaquer à ça ».

Pour Bob Iger, mêler l’image de Disney et de Twitter aurait donc été un mauvais calcul. Et lorsque l’on connaît l’image lisse de la société, cela n’a rien de vraiment étonnant. A noter que ces révélations arrivent à l’occasion de la sortie du livre de Bob Iger, livrant des informations sur son parcours. Pour rappel, Disney avait souhaité racheté Twitter en 2016 : c’est désormais de l’histoire ancienne !

Mots-clés disneytwitter