Le CEO de Take-Two pense que, à l’instar de la VR, le cloud gaming ne se démocratisera pas

La réalité virtuelle, une technologie couverte par les médias pendant des années, pour le jeu vidéo. Pourtant, la prochaine génération de consoles arrive, et pas de traces d’une quelconque démocratisation. Les jeux se comptent sur les doigts d’une main, tandis que la technologie reste peu accessible, demandant un investissement financier conséquent pour le casque et la configuration du PC. La réalité virtuelle accessible est en revanche du côté de Sony, avec son PSVR, mais uniquement pour sa PlayStation. Et cette démocratisation, Strauss Zelnick, CEO pour Take-Two, n’y a pas cru. L’homme, en interview pour Protocol, est également sur revenu sur une technologie dont il pense que l’adoption n’aura pas lieu.

Cette technologie, c’est celle du cloud gaming, avec Stadia de Google ou encore xCloud de Microsoft, disponible depuis le 15 septembre avec 150 jeux.

Un feu de camp dans Red Dead Redemption 2 - crédits Rockstar

crédits Rockstar/Take-Two

Pour Strauss Zelnick, il n’est pas utile pour Take-Two de miser sur cette technologie.

Le cloud gaming ne représente pas la direction de Take-Two

Strauss Zelnick est un grand nom du jeu vidéo, à la tête de Take-Two. Autant dire que les analyses de l’homme sont très intéressantes à entendre. Celle du jour concerne le cloud gaming, technologie qu’il juge très bonne, puisqu’elle permet de jouer à n’importe quels jeux demandant un gros hardware depuis un PC, une tablette, ou encore un smartphone, en streaming. Seule une bonne connexion Internet est demandée.

Mais malgré cette bonne appréciation, Strauss Zelnick pense que, comme la réalité virtuelle, la démocratisation du cloud gaming n’aura pas lieu. L’homme explique que “cette énorme couverture médiatique pendant des années autour de la VR, je n’ai pas été spécialement convaincu“. Ce dernier s’estime heureux que Take-Two n’ait pas “dépensé de l’argent pour cela” tout en précisant, “tout moyen nouveau pour distribuer de jeux avec qualité, efficacité et prix honnête, reste bon pour l’entreprise“.

À lire aussi : xCloud dispo avec 150 jeux

Strauss Zelnick pense que les utilisateurs pourraient être dépendants du cloud gaming. Car depuis une connexion classique, les jeux peuvent être streamé, mais l’homme pense qu’il sera plus difficile avec une connexion téléphonique.

L’homme pense également que GTA 5 et Red Dead Redemption 2, respectivement vendus à 135 et 32 millions d’exemplaires, ne seront distribués en cloud gaming que lorsque ces chiffres pourront doubler, voir tripler. Strauss Zelnick avoue cependant “ne pas vraiment y croire“.