Le club de Manchester United poursuit Football Manager en justice pour usage de son nom

Football Manager, ou plus exactement son éditeur et son développeur, est poursuivi en justice par Manchester United qui l’accuse ainsi de reprendre son nom et de porter atteinte à sa marque en représentant le club par une version simplifiée de l’écusson officiel.

En attendant de pouvoir reprendre l’activité qu’on lui connaît, le club de Manchester United vient d’engager des poursuites en justice contre SEGA et Sports Interactive, soit l’éditeur et le développeur de Football Manager. The Guardian rapporte que la plainte reproche au jeu de porter atteinte à l’image du club en faisant usage de son nom “de manière extensive tout au long du jeu”.

Crédit jorono / Pixabay

Les géniteurs de Football Manager seraient également dans l’illégalité en représentant le club de Manchester United par une version simplifiée de son écusson officiel.

Visé par une plainte de Manchester Utd, Football Manager utilisait son nom depuis 1992

Du côté de SEGA, on rétorque que le jeu, même lorsqu’il n’était pas dans son giron, faisait usage du nom de Manchester United depuis 1992, et ce sans qu’aucune plainte n’ait été émise de la part du plaignant. L’éditeur affirme également que l’usage du nom est “une référence légitime à l’équipe de football de Manchester United dans un contexte footballistique”.

Toujours selon l’éditeur, la démarche de Manchester United entendrait “empêcher la concurrence légitime dans le domaine des jeux vidéo en empêchant les parties non autorisées par le demandeur d’utiliser le nom de l’équipe de football de Manchester United dans ces jeux”. Cette pratique “constituerait une restriction déraisonnable au droit à la liberté d’expression pour limiter l’utilisation des mots ‘Manchester United’ pour désigner une équipe dans un jeu informatique”.

À lire aussi : Facebook lance des poursuites contre Namecheap et Whoisguard

L’avocat du club a appelé à ce que la plainte inclue les mods et les patchs de fans, que SEGA et Sports Interactive auraient “encouragés”. Notamment “en promouvant les fournisseurs de patchs de diverses manières et, bien sûr, [SEGA et Sports Interactive] en ont directement bénéficié en évitant d’acquérir une licence et en profitant de l’augmentation des ventes de leur jeu”.

Une fois n’est pas coutume, Konami sort gagnant d’un dossier de licence puisque pour cette saison, un partenariat a été signé avec Manchester United pour intégrer à son eFootball PES 2020 joueurs, maillots, écusson et stade officiels du club.