Le complotisme tue. 800 personnes ont perdu la vie à cause des rumeurs et des théories conspirationnistes.

La pandémie de Coronavirus est accompagnée de ce que l’Organisation mondiale de la santé appelle l’ « infodémie », c’est-à-dire la circulation de rumeurs et de fausses informations concernant la maladie. Ce phénomène rend la lutte contre la Covid-19 plus difficile, car elle induit le public en erreur.

Peu de temps après le début de la pandémie, Andrew Pattison, responsable au sein de l’OMS, a déclaré que les fausses informations se « répandent plus rapidement que le virus. » Pour endiguer la propagation de ces rumeurs, l’OMS a sollicité l’aide des géants de la tech. Malheureusement, cela n’a pas empêché les fakes news de se répandre sur la toile.

Une femme portant un masque pour se protéger du coronavirus

Photo de Juraj Varga. Crédits Pixabay

Une équipe internationale de chercheurs a mené une étude au sujet des théories conspirationnistes et a révélé qu’entre décembre 2019 et avril 2020, plus de 2300 rumeurs et fausses informations concernant la Covid-19, ont circulé en ligne. Le plus aberrant, c’est que ces théories complotistes ont entraîné la mort d’environ 800 personnes.

Un phénomène à prendre au sérieux

Comme l’ont souligné les auteurs de cette étude publiée dans la revue American Journal of Tropical Medicine and Hygiene, la circulation de ces rumeurs est un fléau qui met en danger la vie de nombreuses personnes.

Au cours de ces derniers mois, les chercheurs ont découvert que ces théories complotistes avaient tué des centaines de personnes.

« Après la propagation de ces fausses informations, près de 800 personnes sont décédées, 5876 ont été hospitalisées et 60 sont devenus aveugles après avoir bu du méthanol pour guérir du Coronavirus », lit-on.

Des incidents courants en Iran

D’après les chercheurs, ces incidents seraient très courants en Iran. En Turquie, la circulation de fausses informations a causé la mort de 30 personnes, tandis qu’au Qatar deux hommes sont décédés après avoir ingurgité un désinfectant pour les mains à base d’alcool ou un désinfectant pour surface. En Inde, une douzaine de personnes sont tombées malades après avoir bu de l’alcool fabriqué à base de graine de datura. Cette plante est considérée comme toxique.

Malheureusement, de nombreuses personnes croient que la consommation d’une forte concentration d’alcool peut « désinfecter le corps et tuer le virus » qui circule dans l’air. Dans leur étude, les chercheurs ont fait une liste des rumeurs les plus folles concernant la Covid-19.

Certaines personnes affirment par exemple que le fait de boire du détergent ou encore de l’urine de vache peut tuer, guérir ou prévenir du Coronavirus. Tout cela est bien entendu faux.