Le compositeur Shunsuke Kikuchi (Dragon Ball, Goldorak) est décédé

Triste nouvelle pour des générations d’amateurs de japanimation : le compositeur Shunshuke Kikuchi s’est éteint à l’âge de 89 ans des suites d’une pneumonie, comme nous le rapporte Kotaku via un rapport du site japonais Oricon.

Si ce nom ne vous dit peut-être rien, ses compositions seront toutefois forcément familières pour celles et ceux qui ont été bercés aux animes des années 80 et 90, et encore présent sur les télévisions françaises aujourd’hui : Kikuchi est ainsi l’homme à qui l’on doit les musiques des adaptations animes du manga Dragon Ball, Dr. Slump ou encore Goldorak.

Image par Andreas Lischka de Pixabay

Kikuchi a ainsi composé plus d’une vingtaine de lots de musique différents à destination de l’adaptation animée de la saga Dragon Ball, puis de sa suite Dragon Ball Z. représentant plus de 400 musiques différentes, ses compositions ont ainsi donné le ton des affrontements cultes entre Son Goku et ses différents adversaires lors de la diffusion de l’anime, s’étant étalée de 1986 à 1995 sur les antennes de télévision japonaise et indéfiniment sur le territoire français.

Il ne s’agissait pas de sa première collaboration avec l’oeuvre d’Akira Toriyama – Kikuchi a également composé les musiques de l’anime Dr.Slump, diffusée à partir de 1981 au Japon et 1988 en France.

Depuis plus de 40 ans sur les ondes françaises

Au-delà de son travail pour Dragon Ball, l’oeuvre de Kikuchi a traversé de nombreux médias et genres différents à travers les générations.

On pourrait énumérer des dizaines de productions télévisuelles pour lesquelles le compositeur à travaillé, composant les thèmes principaux des séries Kamen Rider, le générique de Doraemon au Japon, ou encore les musiques du cultissime anime Tiger Mask, l’un des pionniers du genre. L’artiste japonais a également travaillé pour le grand écran en composant les musiques de bon nombre de films mettant en scène la créature Gamera du défunt studio Daiei Film.

Les compositions de Kikuchi ont accompagné les spectateurs français depuis beaucoup plus longtemps qu’il n’y parait au premier abord – il est ainsi à l’origine des musiques de San Ku Kaï, la première série japonaise en prises de vues réelles à être diffusée en France – en 1979 plus précisément, sur les ondes d’Antenne 2.

Et si les spectateurs français ont eu droit à un générique d’introduction totalement différent pour la diffusion de Goldorak (UFO Robot Grendizer au Japon) par Pascal Auriat et Noam à compter de 1978, les compositions originales de Kikuchi utilisées au cours de l’anime ont heureusement été conservées.