Le concepteur de Fortnite poursuivi pour avoir rendu le jeu addictif

D’après un rapport du Global News du Canada paru le vendredi 4 octobre, un avis juridique a été déposé auprès de la Cour Supérieure du Québec contre le concepteur de jeu américain Epic Games qui est derrière le célèbre titre Fortnite.

Le document accuse la société d’avoir fait exprès de créer un jeu addictif et compare le fait de jouer à ce jeu à la prise de cocaïne.

Crédits Pixabay

Selon la plainte, certains joueurs ont dû suivre des traitements pour se débarrasser de leur addiction. Il y est aussi indiqué que l’addiction à Fortnite a de réelles conséquences sur la vie des joueurs. Par exemple, certains ne mangent plus ni ne prennent plus de douche, d’autres ont arrêté de socialiser.

Selon les informations, la plainte cherche à obtenir le statut de recours collectif.

Un phénomène culturel

Fortnite, qui a été lancé en 2018, est un jeu qui permet à un groupe de 100 joueurs maximum de s’affronter dans une bataille virtuelle. En peu de temps, il est devenu l’un des plus grands jeux gratuits sur consoles jamais créés.

Le jeu a ainsi entraîné un phénomène culturel qui a permis à son développeur, Epic Games, de gagner 3 milliards de dollars l’année dernière. D’après une déclaration de la compagnie en mars dernier, le jeu compterait environ 250 millions d’utilisateurs dans le monde.

Une stratégie douteuse ?

Ceux qui portent plainte contre Epic Games ne voient pas ce succès du jeu Fortnite d’un très bon œil. Ainsi, Jean-Philippe Caron, l’avocat qui a intenté l’action en justice, a déclaré que les créateurs du jeu ont fait appel aux services de psychologues pour le rendre plus addictif.

L’avocat accuse ainsi Epic Games de ne pas avoir averti les utilisateurs sur les risques et les dangers inhérents à leur produit. Ces accusations sont similaires à celles qui ont été citées dans des procès contre des compagnies de tabac.

Avec le progrès continuel au niveau des technologies de télécommunication, notamment d’Internet, les jeux en ligne ont de plus en plus de succès et attirent de plus en plus de monde. Il est ainsi vrai que certains joueurs passent une grande partie de leur temps devant leur console. En tout cas, ce sera à la Cour Supérieure du Québec de décider si la société Epic Games peut réellement être tenue responsable de « l’excès de zèle » de certains joueurs.

Mots-clés fornite