Le contrôle du fil d’actualité à portée de main pour les utilisateurs de Facebook

Facebook est perpétuellement en quête de plaire à ses utilisateurs. L’entrée dans l’ère ne nous laisse pas de doute quant à cela. Pour cause, ses décideurs ont récemment annoncé dans un blog qu’ils testaient la possibilité pour leurs utilisateurs de personnaliser leur fil d’actualité.

groupes meta facebook contribuer creation metavers

Le géant du réseau social n’en est pas à son premier coup d’essai mais se retente le coup. Cette expérience qui en est pour l’instant à la phase test permettrait aux internautes d’ajuster le contenu qu’ils souhaitent voir de la part de leurs proches, des groupes ou encore des pages qu’ils suivent dans leur fil d’actualité.

Historique du contrôle du fil d’actualité par Facebook

Facebook n’en est pas à son premier essai en ce qui concerne le contrôle du fil d’actualité. La plateforme a, à de nombreuses reprises, tenté de mettre en place un contrôle du fil de qualité qui trouverait le juste milieu entre les attentes de ses utilisateurs et des annonceurs. En 2015, Facebook privilégiait le contenu personnel au désavantage des marques.

En 2016, la plateforme le précisait à nouveau, en indiquant que son algorithme mettait en avant les publications des proches. Mais en 2018, la plateforme a fait volte-face en déclarant qu’elle comptait désormais mettre en avant les posts susceptibles de créer de l’engagement plutôt que des réactions passives et aléatoires.

Ceci dit, en début 2020, Facebook a changé du tout au tout, en priorisant les informations fiables et de qualité dans les fils d’actualité en réponse aux fake news qui pleuvaient de part et d’autre. Mais, contre toute attente, en fin 2020, le réseau social décide de retourner vers une vibe plus friendly, et de proposer un fil d’actualité plus axé sur les besoins de l’utilisateur.

Autant d’épisodes dans la politique du contrôle du fil d’actualité qui laissent planer un doute sur la fiabilité de la plateforme. Toutefois Facebook se veut rassurant en publiant en septembre dernier, un rapport public expliquant les raisons de suppression de certains contenus ou encore le sort des publications violant ses règles d’utilisation.

La révolution Meta

L’ère Meta semble très prometteuse au vu de nombreuses déclarations de Mark Zuckerberg. Et le bien-être numérique est une question de plus en plus soulevée par bon nombre de personnes. Les utilisateurs du test pourront personnaliser leurs fils d’actualités au gré de leurs envies. Ils pourront donc restreindre certains contenus qu’ils n’estiment pas de qualité, toxique ou contre leurs valeurs diffusés par des proches ou des pages.

Meta va plus loin à ce propos en déclarant que cela fait « partie de notre travail en cours pour donner aux gens plus de contrôle sur le fil d’actualité, afin qu’ils voient plus de ce qu’ils veulent et moins de ce qu’ils ne veulent pas ».

Cette nouvelle politique donne également lieu à de nouvelles fonctionnalités pour les clients annonceurs. En effet, ceux-ci pourront tester la portée des publicités en anglais. Ils auront la possibilité de choisir entre 3 groupes thématiques (actualités et politique, questions sociales, et crimes et tragédies). Cela leur permettra d’être proches au maximum de leur public cible.