Le Covid-19 endommagerait le coeur dans certains cas

Une étude a révélé que les formes graves de COVID-19 pourraient endommager le cœur. Le virus serait susceptible d’infecter les cellules cardiaques et de provoquer une forte réaction inflammatoire du tissu musculaire appelée « myocardite ». À ce stade, il modifierait la conduction électrique dans le cœur et affecterait sa capacité à pomper le sang.

Cela réduirait l’apport en oxygène dans le corps, notamment dans l’organe pulmonaire.

Crédits Pixabay

La majorité des personnes atteintes du coronavirus et qui ont guéri semblent avoir retrouvé une parfaite santé. Néanmoins, les patients âgés ou qui souffrent de maladies cardiaques, de diabète ou d’hypertension artérielle pourraient en garder des séquelles. Cette étude a été rapportée par David C Gaze, un maître de conférences en biochimie clinique à l’Université de Westminster.

Ainsi, la présence d’un grand nombre de particules virales dans la cellule est d’autant plus dangereuse chez une personne atteinte d’un problème cardiaque. Selon la recherche, elles peuvent également causer une inflammation importante chez les personnes saines.

Comme lors d’une crise cardiaque

Le système immunitaire d’une personne saine produit naturellement des anticorps pour combattre les infections qui attaquent les organes vitaux, notamment le cœur et les poumons. Par contre, ce n’est pas le cas pour les personnes faibles ou déjà malades.

Face à une infection virale systémique, l’organisme mène une guerre contre l’agent pathogène qui envahit le corps. Cette réaction nécessite beaucoup d’énergie, c’est pourquoi la température augmente.

D’après les scientifiques, les patients atteints du coronavirus présentent une concentration de troponine dans leur sang. C’est une protéine qui se trouve dans le cœur et qui est libérée dans la circulation sanguine en cas de blessure importante, ou lors d’une crise cardiaque.

Les médecins surveillent la gravité de la myocardite grâce à un test sanguin de troponine. Ils l’ont constaté chez les personnes malades ou décédées à cause du COVID-19. Selon l’avis des experts, cela est dû à l’éclatement d’une tempête de cytokines.

Quand tout dépend du système immunitaire

Lorsque le patient subit une tempête de cytokines, une réaction inflammation excessive risque de se produire et d’entraîner sa mort. C’est précisément à ce moment-là que le corps a fatalement besoin d’un médicament qui l’aidera à contrôler le système immunitaire.

La plupart des maladies virales exercent relativement la même pression sur l’organisme. La majorité des patients infectés présentent une myocardite fulgurante. Les complications sont plus cardiaques que pulmonaires.