Le créateur de Kick-Ass explique la contre-performance des films DC Comics

Mark Millar, scénariste étant notamment à l’origine du personnage de Kick-Ass, a récemment déclaré pourquoi, à son sens, les films de l’univers cinématographique DC ne font pas vraiment recette. Pour lui, ces contre-performances s’expliquent ainsi par le fait que les personnages DC “ne sont pas cinématographiques”.

À l’heure actuelle, l’univers cinématographique DC (en version originale, le “DC Extended Universe” ou DCEU et pour les profanes, “le truc qui rassemble Batman, Superman et leurs potes sur grand écran)” est riche de cinq longs-métrages. Et quand je dis “riche”, c’est pour faire sourire l’espace d’un instant les gestionnaires du DCEU.

Justice League

Justice League a eu droit son quart d’heure de gloire durant le Comic Con 2016.

Parce qu’au niveau scores au box-office, chacun de ces films a été à la peine. Tout est relatif bien entendu, mais si on dresse une comparaison avec les adaptations cinématographiques des franchises Marvel, force est de constater que le DCEU n’a jamais réussi à faire aussi bien. Même avec Justice League, qui réunit cinq superhéros, le milliard de dollars de recettes n’a pas été atteint, alors que les Avengers de Marvel y sont arrivés plus d’une fois.

Mark Millar estime que les personnages DC sont trop centrés sur leurs pouvoirs pour cartonner au cinéma

Dans un entretien accordé à Yahoo pour la présentation de son nouveau personnage Kick-Ass, soit une femme noire, son créateur Mark Millar a été invité à donner son sentiment sur les films DC Comics. À la question de savoir ce qui, selon lui, cloche dans la manière qu’a Warner Bros. de porter les licences DC au cinéma, le scénariste répond :

“Je pense que c’est très simple : les personnages ne sont pas cinématographiques et c’est un gros fan de DC qui préfère leurs personnages à ceux de Marvel qui vous dit ça. Superman, Batman et Wonder Woman font partie de mes préférés, mais je pense que ces personnages, à l’exception de Batman, ne reposent pas sur leur identité secrète, mais leurs super-pouvoirs. Quand les personnages de Marvel ont tendance à se reposer autour de la personnalité de Matt Murdock, de Peter Parker ou de chacun des X-Men, tout tourne autour du personnage. En dehors de Batman, DC ne fait pas ça.”

Avant de conclure en évoquant un conflit de générations : “Je vais me faire taper pour avoir dit ça, mais je pense que les preuves sont là. Nous avons vu de grands réalisateurs, de grands scénaristes et de grands acteurs, on leur a confié des tonnes d’argent, mais ces films ne fonctionnent pas. Je pense qu’ils sont tous trop éloignés de l’époque à laquelle ils ont été créés. Ils respirent un peu le vieux, les enfants ne trouvent pas ces personnages vraiment cools en les regardant. Même Superman – j’aime Superman -, mais il appartient à une Amérique qui n’existe plus. Il représente l’Amérique du 20e siècle, là où il a atteint son sommet à mon sens.”

Là où ça devient vraiment cocasse, c’est quand on regarde le nom du prochain projet du DCEU : l’Aquaman de James Wan prévu pour la fin d’année. Ce qui laisse donc le temps de rassembler toutes ses mauvaises blagues maritimes pour les balancer au moment opportun si jamais ce film s’avérait un nouvel échec. N’est-ce pas que ce sera rigolo ?

Mots-clés dc comics