Le créateur des tours dans les jeux vidéo présente ses excuses pour cette feature

Dans le jeu vidéo, il existe des éléments récurrents d’un titre à l’autre, qu’importe le studio. Alors que certains semblent logiques, d’autres ont tendance à agacer les joueurs – comment ne pas citer ces jeux de guerre où le personnage récupère toute sa santé une fois à couvert après s’être pris plusieurs balles ? D’autres mécanismes sont également utilisés par les développeurs pour rallonger artificiellement la durée de vie. Parmi ces features, on trouve les fameuses tours dans les jeux vidéo. Un élément popularisé par la saga Assassin’s Creed avant de se retrouver dans un tas de jeux, Ubisoft ou non.

Et le principal créateur de cette feature, Patrice Désilets, s’en excuse aujourd’hui comme l’explique PlayStation Life Style.

Faute avouée à moitié pardonnée ?

Les tours, bientôt la fin d’un long calvaire

On a tous connu cette sensation, notamment dans les jeux Ubisoft. Pour dévoiler la carte du jeu, il faut escalader un nombre incalculable de tours. Une fonction parfois soporifique qui pousse le joueur à réaliser la même action, histoire de rallonger un peu la durée de vie. Et si parfois elles peuvent être utiles – elles permettent, par exemple, d’avoir un abri dans Dying Light -, il n’est pas rare que les escalader relève de la torture. Même dans un jeu brillant comme Zelda Breath of the Wild.

Car cette feature a eu tendance à se populariser dans d’autres studios qu’Ubisoft, où cet aspect du gameplay est né. Une naissance venue de l’esprit de Patrice Désilets et ses équipes, qui regrette énormément (avec une pointe d’humour) ces tours dans les jeux vidéo. C’est en tout cas ce que l’homme à l’origine d’Assassin’s Creed (où ce feature est largement présent) a expliqué.

Breath of the Wild… wow ! C’est un jeu où il était possible de tout faire après une première demi-heure de jeu. Ensuite, vous deviez simplement grimper aux tours et débloquer le reste de la carte… Pardon, c’est de ma faute…

Fort heureusement, la présence de ces tours commence à disparaître dans les jeux récents. Au moins du côté d’Ubisoft qui commence à miser sur d’autres aspects gameplay que ce remplissage pas forcément utile.

Mots-clés ubisoft