Le créateur du Dogecoin ne porte pas les crypto-monnaies dans son coeur

Des créateurs qui détestent et renient leurs propres œuvres est une chose assez courante. Cela est entre autres le cas de Jackson Palmer, l’inventeur du Dogecoin.

David Fincher est un cinéaste confirmé qui possède une filmographie remarquable. Il peut choisir les projets qui l’intéressent et a un contrôle artistique total sur ses œuvres, mais cela n’a pas toujours été le cas. Ses débuts dans le cinéma ont été assez compliqués. En 1992, Fincher réalisait le troisième volet de la saga Alien. Le cinéaste américain qualifie cependant cette expérience de très mauvaise en raison de l’ingérence des studios et des producteurs. Aujourd’hui, il parle sans complexe de son aversion pour son premier film Alien 3.

Une pile de jetons représentant le Dogecoin
Crédits Pixabay

Le cas de Jackson Palmer est assez similaire à celui de Fincher. Le développeur informatique a créé la cryptomonnaie Dogecoin avec son partenaire Billy Markus en 2013. Aujourd’hui, il parle ouvertement de son désamour pour le marché des cryptomonnaies.

A lire aussi : Elon Musk veut aider les développeurs du Dogecoin

Les cryptomonnaies, la nouvelle arme des oppresseurs ?

La cryptomonnaie avec comme effigie le chien du mème Doge est apparue pour la première fois en décembre 2013. Sa création était initialement une blague pour se moquer de l’engouement pour les cybermonnaies. Palmer a joué un rôle notable dans le développement du Dogecoin. L’ancien développeur de chez Adobe a acheté le domaine dogecoin.com et a imaginé l’écran d’accueil avec le célèbre chien shiba inu et le texte en Comic Sans.

Cette époque est désormais loin, parce que Palmer n’appartient plus au milieu des cryptomonnaies. Il n’a même pas hésité à critiquer ces dernières dans un récent post sur Twitter. « La cryptomonnaie est une technologie hyper-capitaliste intrinsèquement de droite, conçue principalement pour augmenter la richesse de ses partisans grâce à une combinaison d’évasion fiscale, de surveillance réglementaire réduite et de rareté artificiellement appliquée », peut-on lire dans sa publication.

A lire aussi : Elon Musk veut envoyer un satellite financé par le Dogecoin vers la Lune

Un retrait définitif de la communauté des cryptomonnaies

Rappelons que Palmer a quitté l’aventure Dogecoin moins de deux ans après le lancement de la cryptommonaie, plus précisément en avril 2015. D’après lui, l’exploitation financière s’est accentuée avec les cybermonnaies. « La cryptomonnaie est presque spécialement conçue pour rendre l’entonnoir de profit plus efficace pour ceux qui sont au sommet et moins protégé pour les plus vulnérables », reproche-t-il.

Et d’ajouter : « c’est comme prendre les pires parties du système capitaliste actuel et utiliser un logiciel pour limiter techniquement l’utilisation d’interventions qui servent de protection pour le petit peuple ». Le créateur du Dogecoin ne veut plus faire partie d’une communauté dont il ne partage pas les valeurs. À noter que les Américains ont perdu plus de 80 millions de dollars dans des arnaques en lien avec les cryptomonnaies entre octobre 2020 et juin 2021, selon la Commission fédérale du commerce.