Le Département américain de l’Agriculture a identifié quelques espèces parmi les mystérieuses graines chinoises

Une réponse à la question sur ce que pourraient bien être ces mystérieuses graines en provenance de la Chine vient d’être apportée par le Département américain de l’Agriculture, dans un rapport publié en milieu de la semaine dernière.

En effet, les enquêtes et autres études menées par l’USDA ont permis d’identifier certaines de ces graines. Selon le porte-parole de l’USDA, quatorze espèces sont actuellement connues. Il s’agit en fait d’herbes aromatiques comme le romarin, la sauge, la menthe et d’autres graines de plantes comme l’hibiscus.

Des graines pour oiseau

Crédits Pixabay

Pour autant, l’enquête sur l’origine de ces semences continue, selon un responsable de l’USDA et de son côté, le service postal chinois cherche également à clarifier l’affaire. Ceci étant, les États américains n’ont pas changé d’avis quant au caractère suspicieux de ces colis et continuent d’interdire toute plantation des graines sur leurs territoires.

Des espèces familières et bien connues ont été identifiées

Selon Osama El-Lissy, responsable au sein de l’USDA, l’étude d’une partie des échantillons des graines a permis d’identifier une dizaine d’espèces. Des espèces qui sont en fait des plantes et des herbes bien connues.

« Nous avons identifié quatorze espèces différentes de graines, dont la moutarde, le chou, la gloire du matin et certaines herbes comme la menthe, la sauge, le romarin, la lavande, puis d’autres graines comme l’hibiscus et les roses » indique El-Lissy à cet effet.

À lire aussi : Aux Etats-Unis, des gens reçoivent de mystérieuses graines venant de la Chine

Il est strictement interdit de planter ces graines

Malgré les résultats dévoilés par l’USDA, la suspicion reste de mise au niveau des différents États américains, par rapport à ces « semences non sollicitées ».

Ainsi, toute plantation de ces graines reste interdite aux États-Unis. A cet effet, « Les personnes qui reçoivent des semences ne doivent ni planter ni manipuler les semences, elles doivent les stocker en toute sécurité dans un endroit où les enfants et les animaux domestiques ne peuvent pas accéder » a déclaré  le commissaire à l’agriculture de l’État de New York, Richard Ball.

À noter également que les étiquettes sur les emballages contenant ces graines «ont été falsifiées » selon le porte-parole du Ministère chinois des Affaires étrangères. Ainsi, une collaboration entre les services postaux chinois et américain est en cours pour mieux comprendre cette mystérieuse affaire de graines.

Mots-clés insolite