Le Département de l’Energie américain veut un internet quantique sous 10 ans

L’administration Trump a toujours manifesté son intérêt pour l’informatique quantique. En avril 2020, le président américain avait annoncé sa volonté d’augmenter de 20% le budget destiné à financer les recherches dans le domaine. Aux dernières nouvelles, le ministère américain de l’Énergie a présenté une stratégie dont l’objectif est de mettre au point un internet quantique national d’ici 10 ans.

Le réseau serait relayé à travers dix-sept laboratoires du ministère.

Crédits Pixabay

Ce prototype d’internet quantique conçu par les États-Unis utiliserait des particules enchevêtrées pour transmettre les données de façon instantanée sur un réseau de fibres optiques.

La faisabilité du projet a été vérifiée par une équipe de chercheurs de l’Argonne National Laboratory et de l’Université de Chicago.

En février dernier, ils ont empêtré des photons dans une « boucle quantique » de  83 km. Ils en ont fait l’un des plus longs réseaux quantiques terrestres d’Amérique.

Le premier prototype est déjà en service

Pour construire ce premier prototype, les chercheurs de l’Argonne National Laboratory et de l’Université de Chicago ont recouru à des fibres inutilisées. Le service est actuellement opérationnel.

Selon les estimations des experts, la ligne devrait atteindre 130 kilomètres lorsque Fermi National Accelerator Laboratory viendra s’ajouter au système.

Les fonds destinés à la réalisation de ce programme seraient essentiellement issus de la National Quantum Initiative. Le ministère a déjà avancé la somme de 1,3 milliard de dollars.

L’internet quantique promet de nombreux avantages

Notons qu’entre autres avantages, la technologie de l’internet quantique permet de renforcer largement la cybersécurité. Il est extrêmement sécurisé et quasi impossible à pirater.

Cette initiative semble également s’inscrire dans le cadre de l’hyperconcurrence technologique qui existe entre la Maison-Blanche et Pékin depuis l’arrivée de Trump au pouvoir. D’ailleurs, ce nouveau marché représente beaucoup sur le plan économique. En tout cas, c’est ce que tendent à montrer les résultats d’une récente étude effectuée par la société McKinsey & Company. D’après la conclusion de la recherche, l’informatique quantique pourrait peser 1 000 milliards de dollars d’ici 2035.

En outre, le déploiement de ce réseau d’internet quantique sur tout le territoire américain représente un potentiel scientifique énorme. Celle nouvelle technologie pourrait aider à accélérer les recherches dans plusieurs domaines.