Le Directeur technique d’Oculus n’est pas satisfait du rythme d’évolution de la réalité virtuelle

La réalité virtuelle : un doux rêve que caressent les joueurs. La promesse d’une immersion totale dans un jeu vidéo pour une expérience encore plus poussée. Malheureusement, cela fait plusieurs années que la réalité virtuelle reste inaccessible au commun des mortels. Coûteuse, peu pratique, avec un catalogue limité, même les plus grosses firmes ont dû mal à avancer. Et parmi ces studios, on trouve notamment Oculus, depuis rachetée par Facebook. Et cet avis est partagé par un membre de la société, John Carmack, qui s’est exprimé sur l’avancement de la réalité virtuelle lors de la cérémonie des VR Awards.

Pour rappel, l’homme est notamment à l’origine de jeux vidéo cultes comme Doom ou Quake et occupe désormais le poste de Directeur technique d’Oculus.

Autant dire une figure majeure du marché de la réalité virtuelle.

La réalité virtuelle a encore beaucoup à faire

Pas de langue de bois chez John Carmack. Pour l’homme, la réalité virtuelle a encore des progrès à faire et son avancement s’annonce lente. Une déclaration que l’homme aura faite lors des VR Awards où étaient présents les grands noms de l’industrie – et relayée par PC Gamer.

Je suis souvent de mauvaise humeur au bureau, car peu satisfait du rythme où progresse ce que nous avons déjà accompli. Quand je crée de la réalité virtuelle, j’y perçois de la magie, mais mon cerveau pense toujours à cette liste de choses à faire, me rappelant que beaucoup de boulot reste à faire.

Il faudra donc attendre avant que je sois rassuré en repensant à ce que j’ai accompli. Toute cette technologie ne rime à rien tant que ses propositions ne sont pas au service de l’utilisateur. J’espère avoir aidé à la création de cette toile où les gens pourront bosser, et que cette dernière ouvrira une voie.

Il faut le reconnaître : cette technologie est bien peu au service de l’utilisateur, comme l’explique John Carmack. Fort heureusement, des propositions restent accessibles comme le PSVR. Seule limitation pour la machine : il faut posséder une PS4 – et le catalogue est limité. Le meilleur représentant du PSVR reste Resident Evil 7, qui aura beaucoup plu aux joueurs en réalité virtuelle.

Mots-clés oculus