Le drôle de brevet de Spotify

Un brevet obtenu par Spotify décrit une technologie capable d’écouter nos voix et les bruits de notre environnement. Elle devrait permettre à l’application de streaming musical d’affiner ses suggestions musicales.

La validation du brevet en question a eu lieu le 12 janvier dernier. Spécialisé dans l’actualité de l’industrie musicale, le site Music Business Worldwide précise que la plateforme suédoise compte désormais écouter notre environnement. À noter que le brevet avait été déposé en 2018. Avec cette solution, Spotify souhaite se doter d’un moyen pour améliorer son algorithme de recommandation de playlists. Concrètement, elle ambitionne de collecter des données relatives aux sons de l’environnement d’un utilisateur. 

Crédits Pixabay

Le document mentionne une possibilité d’enregistrer des conversations, faisant penser à la célèbre série télévisée britannique Black Mirror. Pour rappel, il s’agit d’une anthologie qui montre un monde où les plus grandes innovations de l’humanité et les instincts les plus sombres se heurtent.

Spotify a donc pour objectif de suggérer des chansons adaptées à la personnalité et aux goûts d’un utilisateur.

Une technologie capable de déterminer notre humeur

Avec cette technologie, la plateforme compte recueillir les sons ambiants et les analyser. Toutefois, le concept ne consiste pas uniquement à collecter de telles données. Il utilisera aussi des données personnelles comme l’âge, le sexe ou la langue.

D’autre part, la fonctionnalité pourra déterminer l’état émotionnel de l’utilisateur. Pour ce faire, elle analyse la parole et l’intonation. Ces deux paramètres lui permettront de savoir si l’utilisateur est en colère, détendu ou stressé.

Les émotions que procure une mélodie peuvent être différentes d’une personne à une autre. La musique agit sur l’humeur. Aussi, l’algorithme pourra déterminer le genre de chanson qu’un utilisateur veut écouter. Spotify vise du coup à proposer des titres en fonction de l’état émotionnel de l’utilisateur.

Une nouvelle approche de collecte de données

Une intelligence artificielle capable de traiter des signaux audio comprenant les bruits ambiants et la parole semble inquiétante au premier abord. Toutefois, Spotify se veut rassurant, avançant une « approche différente pour recueillir les goûts d’un utilisateur ».

L’objectif est de suggérer des mises à jour en temps réel de la musique selon l’humeur de l’utilisateur. En d’autres termes, le service souhaite des recommandations plus rapides et mieux ciblées.

Mais comme vous le savez déjà, le dépôt d’un brevet ne garantit pas forcément une concrétisation. Il convient alors de ne pas trop s’emballer par rapport à cette nouvelle.

Mots-clés spotify