Le FBI dans le collimateur de chasseurs de trésors

Le FBI impliqué dans une histoire de trésor ? Si l’on en croit les documents et certains e-mails récemment publiés dans le cadre d’une affaire d’excavation, des agents du Federal Bureau of Investigation étaient à la recherche de la cachette d’une grande quantité d’or datant de la période de la Guerre Civile lorsqu’ils ont décidé de s’attaquer à un site dans l’Etat de la Pennsylvanie. Le 13 mars 2018, des chasseurs de trésors ont en effet mené le FBI à Dent’s Run, une zone se trouvant à 220 km au nord-est de Pittsburgh, et selon la légende, une cargaison d’or de l’Union datant de 1863 y aurait été perdue ou volée alors qu’elle était en route pour l’U.S. Mint à Philadelphie.

Au cours de ces trois années qui sont passées, le FBI a toujours refusé d’indiquer clairement pourquoi ils avaient procédé à des excavations dans la région. Ils ont juste déclaré dans des communiqués écrits qu’il s’agissait d’un site qui pourrait être un site du patrimoine culturel.

Crédits Pixabay

D’ailleurs, l’agence gouvernementale a indiqué qu’ils n’avaient rien trouvé. Mais deux chasseurs de trésors, un père et un fils, ne sont pas d’accord par rapport à cette déclaration du FBI. Etant ceux qui avaient mené les agents fédéraux à faire des recherches sur le site, ils sont convaincus que le FBI a effectivement trouvé quelque chose. Leur avocat, Bill Cluck, a continué à travailler sur l’affaire et a réussi à ce que les e-mails gouvernementaux liés à l’excavation soient publiés.

Selon les informations, on peut voir dans les documents en question que les agents du FBI étaient bien à la recherche d’un trésor enfoui lorsqu’ils ont procédé aux fouilles.

7 à 9 tonnes d’or ?

Pour avoir accès au site, le FBI a dû obtenir une autorisation du tribunal puisque la zone se trouve sur les terres appartenant à l’Etat. C’est ce processus légal qui a généré un échange d’e-mails mentionnant l’or entre K.T. Newton, procureure générale adjointe de Philadelphie et Audrey Miner, juriste principale représentant le Pennsylvania Department of Conservation and Natural Resources.

Au tout début de l’affaire, les chasseurs de trésors Dennis et Kem Parada ont signalé au FBI en janvier 2018 que leur appareil de détection sophistiqué avait détecté une quantité assez conséquente de métal sur le site. Ils suspectaient la présence de l’or de la Guerre Civile qu’ils avaient déjà passé des années à rechercher. Au cours des semaines qui ont suivi, le FBI a fait appel à une entreprise travaillant dans la géophysique du nom d’Enviroscan. L’on sait que le gravimètre utilisé par la société a aussi indiqué qu’il y avait une large quantité de métal avec la densité de l’or sous le sol.

Selon Warren Getler, auteur du livre « Rebel Gold », et ayant travaillé de près avec le FBI et les Padara dans l’affaire de l’or, un agent du FBI lui aurait indiqué qu’il y avait 7 à 9 tonnes d’or enfouies sous le sol, ce qui équivaut à des centaines de millions de dollars.

Des manœuvres suspectes

L’on sait que Timothy Bechtel, le co-fondateur d’Enviroscan, a refusé de faire des commentaires par rapport à ce qu’ils avaient détecté, invoquant la confidentialité. Il a ajouté que le FBI lui avait demandé de garder le silence sur le sujet.

D’après les dires des Parada et de Getler, ils avaient eu l’autorisation d’assister à la fouille. Cependant, le moment venu, des officiers les auraient confinés dans une voiture. C’est seulement vers la fin de la deuxième journée d’excavation qu’ils ont été escortés sur le site qui n’était plus qu’un gros trou vide, et jusqu’à maintenant, le FBI a toujours nié avoir trouvé quelque chose.

Dans une suite d’e-mails, Newton et Miner ont continué de discuter de ce qu’on avait trouvé sur le site. Dans un courrier électronique rédigé par Newton deux jours après la fin de l’excavation, elle disait par exemple qu’ils étaient déçus par rapport aux résultats des tests scientifiques.

Aujourd’hui, les Parada et Getler continuent leur action pour montrer que le FBI cache quelque chose par rapport à ce qu’il s’est passé il y a trois ans. Dennis Parada explique que le fait que le FBI ait déclaré que l’endroit était vide est insultant envers toutes les personnes crédibles qui travaillent dans le domaine. On peut ainsi s’attendre à une évolution de l’affaire dans les semaines qui viennent.