Le fondateur de Rockstar San Diego raconte comment Miyamoto a rejeté l’un de ses projets N64

Diego Angel, fondateur d’Angel Studios depuis devenu Rockstar San Diego, s’est récemment épanché sur un projet de jeu pour Nintendo 64 dans lequel il s’était particulièrement investi et que Shigeru Miyamoto a éteint en quelques secondes.

Début 1995, Angel Studios devenait l’un des éditeurs tiers avec lesquels Nintendo entendait mener la guerre à la concurrence. Fait amusant, Angel Studios est depuis connu sous le nom de Rockstar San Diego, et Rockstar North était également de cette liste de privilégiés sous le titre DMA Design.

Crédits Pixabay

Dans un entretien accordé à Polygon, Diego Angel, fondateur d’Angel Studios, a raconté l’histoire d’un jeu n’ayant jamais vu le jour, Buggy Boogie. En des termes parfois très colorés, l’homme explique que ses collaborateurs et lui s’étaient préparés pendant 45 jours à recevoir Shigeru Miyamoto, grand ponte de Nintendo, pour lui présenter le projet au travers d’une bible.

Miyamoto n’a pas voulu d’un jeu du futur Rockstar San Diego en lisant sa bible

“M. Miyamoto est venu à la première réunion à San Diego”, commence Diego Angel. “Nous avons eu l’honneur que cet enfoiré [!] vienne nous voir”. “M. Miyamoto est arrivé et a passé 10, 15 minutes à […] regarder [la bible], a fermé ce pu..in de gros livre, a mis sa main derrière [le livre], l’a poussé vers moi, m’a regardé et m’a dit : ‘Diego, je ne veux pas de ça’. Mes cou…es se sont gelées. J’ai eu les jambes coupées. J’ai dit : “Pu..in, pu..in. J’ai tout foutu en l’air. Il m’a dit : ‘Ce n’est pas ce que je veux’.”

Quand Diego Angel lui a demandé ce qu’il désirait, Shigeru Miyamoto lui aurait répondu : “Je ne veux pas de documents de conception. Passons les trois prochains mois à travailler sur la technologie et à nous assurer que l’on se sente bien avec”.

Le géniteur de Mario aurait alors recommandé à son interlocuteur de “jeter une grande partie de cette m..de”, même si l’on se doute que Shigeru Miyamoto n’a pas employé l’exact équivalent de ce terme en japonais. Pour information, le concept de Buggy Boogie, un jeu de course, était de permettre à des véhicules de se dévorer entre eux, permettant alors aux vainqueurs d’acquérir de nouvelles capacités.