Le fondateur de ZeniMax (Bethesda, Arkane, Id Software…) est décédé, annonce le studio

ZeniMax est une société puissante du marché vidéoludique, depuis détenue par Microsoft qui l’a rachetée pour 7,5 milliards de dollars. Une acquisition importante pour l’entreprise, qui peut ainsi renforcer sa position sur un marché très concurrentiel, dominé par la PlayStation, en dotant sa Xbox de possibles exclusivités fortes (The Elder Scrolls, Fallout, DOOM…). Mais aujourd’hui, c’est une bien mauvaise nouvelle que nous annonce ZeniMax. Celle de la mort de Robert A. Altman, fondateur mais aussi dirigeant du studio. C’est en 1999 que ZeniMax naît, et la société a tenu à rendre hommage à son créateur dans un message partagé sur Twitter.

Mais le studio a également tenu à dévoiler une note que Robert A. Altman avait envoyée à ses employés, les soutenant en pleine pandémie.

Crédit : ZeniMax

D’autres studios détenus par ZeniMax, parmi lesquels Bethesda, Arkane et Id Software, lui ont également adressé un mot. Sans oublier la branche américaine de Nintendo.

Robert A. Altman avait adressé une note « à la famille ZeniMax ».

C’est sur Twitter que ZeniMax a rendu hommage à Robert A. Altman. L’entreprise annonce avec « tristesse le décès » de l’homme, le qualifiant de « visionnaire, ami, croyant au potentiel de tous et les merveilles qu’ils peuvent créer ensemble », concluant qu’il s’agissait d’un « grand dirigeant mais encore plus grand être humain ». Robert A. Altman est mort à 74 ans.

ZeniMax dévoile également une note que Robert A. Altman a envoyée à ses équipes. En pleine pandémie, l’homme avait l’habitude de le faire toutes les semaines, s’adressant à « la famille ». Dans cette note, le fondateur de l’entreprise explique aimer échanger avec les employés les petits plaisirs découverts pendant le confinement, comme le calme des rues, les promenades, la lecture, tout en reconnaissant que le contact social lui manque.

Robert A. Altman parle également du stress lié à la pandémie, demandant à ses employés à se reposer, créer des réunions en ligne avant un retour à la normale. Ce dernier les invite également à faire une pause pour souffler la 21e bougie de ZeniMax, les remerciant d’avoir créé « quelque chose d’exceptionnel (…) une multinationale qui pèse des milliards de dollars, bourrée de talent, admirée par les concurrents, les fans (…) avec intégrité, respect, tous soudés (…) Prenez un moment pour admirer notre création ».

Le dirigeant de ZeniMax conclut en partageant son empressement « d’être de retour ensemble ».