Le Galaxy Note 8 n’aura pas droit à un lecteur d’empreintes intégré à la dalle

Samsung l’aurait officiellement confirmé, le Galaxy Note 8 ne devrait finalement pas être équipé d’un lecteur d’empreintes intégré à la dalle. D’après certains confrères, la marque coréenne n’aurait en effet pas été totalement emballée par les solutions disponibles sur le marché.

Samsung travaille depuis plusieurs mois sur une nouvelle phablette positionnée sur le haut de gamme. Attendue pour le mois d’août prochain, elle succédera au Note 7 et elle aura la lourde tâche de nous faire oublier le fantastique fiasco industriel de l’année dernière.

Galaxy Note 8

Pour se faire, la firme aurait l’intention de frapper fort en produisant un téléphone racé, puissant et innovant.

Le Galaxy Note 8 devra se contenter d’un lecteur d’empreintes traditionnel

Le Galaxy Note 8 devrait donc hériter des lignes et des matériaux des derniers flagships du constructeur. Le boîtier en verre répondrait présent, de même pour le superbe écran Infinity.

Il devrait également mettre l’accent sur la biométrie en proposant aux utilisateurs un système d’identification complet reposant sur les traits de leur visage, leur rétine ou leurs empreintes digitales. Toutefois, de nombreuses sources ont laissé entendre que le lecteur associé pourrait être directement intégré à la dalle de l’appareil.

Ce ne sera vraisemblablement pas le cas, pas si l’on en croit les propos d’un responsable de la firme. Des propos rapportés par nos collègues de Naver : “Nous avons fait tout notre possible pour installer un capteur d’empreintes digitales intégré sur le Galaxy Note 8, mais nous avons finalement décidé de ne pas l’installer sur ce téléphone stratégique en raison de diverses limitations techniques telles que la sécurité”.

Des limitations en termes de sécurité évoquées

Quelles limitations ? Ce n’est pas précisé, malheureusement.

L’homme n’en est cependant pas resté là. Il a en effet confirmé que la firme travaillait en étroite collaboration avec plusieurs entreprises spécialisées et notamment avec CrucialTech. Très implantée sur le marché coréen, cette dernière fabrique des trackpads optiques et des lecteurs d’empreintes.

Il faut tout de même rappeler que le Galaxy S8 et le Galaxy S8+ ont été très critiqués pour leurs fonctions biométriques. Entre leur système de reconnaissance faciale facile à berner et le positionnement de leur lecteur d’empreintes, ils ont en effet eu droit à de nombreux reproches depuis leur lancement. Pour ne rien arranger, certains hackers ont même remis en question le niveau de sécurité proposé par le scanner d’iris.

RED by SFR : un forfait 30 Go à 10 € par mois !