Le Galaxy S10 pourrait être équipé d’un capteur ultrasonique de troisième génération produit par Qualcomm

Le Galaxy S10 marquera logiquement une rupture au sein de la gamme, une rupture tant sur le design que sur l’ergonomie du terminal. Justement, selon Ice Universe, le terminal devrait être équipé d’un capteur ultrasonique de troisième génération fourni par Qualcomm.

En dépit de leurs nombreuses qualités intrinsèques, le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ ont eu à faire face à d’âpres critiques en raison de leur design et de leurs fonctionnalités, jugés beaucoup trop proches de ceux de la génération précédente.

L’année 2019 marquera cependant un tournant pour Samsung puisque le constructeur fêtera le dixième anniversaire de sa gamme Galaxy S.

Le Galaxy S10 continue de faire parler de lui

Beaucoup s’attendent donc à ce que le Galaxy S10 soit doté d’un design extrêmement innovant et cela a été plus ou moins confirmé par DJ Koh lui-même lors de plusieurs allocutions et autres interviews.

Ice Universe s’intéresse de près au terminal et le serial leakeur a récemment publié un nouveau message portant sur une de ses principales caractéristiques, à savoir son lecteur d’empreintes.

Contrairement aux générations précédentes, le Galaxy S10 devrait en effet être doté d’un capteur directement intégré à la dalle.

En la matière, deux technologies se livrent un combat sans merci : l’optique, utilisé sur des appareils comme le Vivo Nex S (testé ici) ou le OnePlus 6T (pris en main ici), et l’ultrasonique. Samsung aurait choisi de se tourner vers un capteur appartenant à la seconde catégorie afin d’offrir la meilleure expérience possible.

Un lecteur ultrasonique de troisième génération pour le terminal ?

Ce n’est pas le plus intéressant cependant, car le chaebol coréen n’aurait pas opté pour n’importe quel lecteur et il aurait en réalité l’intention d’équiper son téléphone d’un lecteur ultrasonique produit par Qualcomm, un lecteur de troisième génération.

Il existe de nombreuses différences entre les deux dernières générations de lecteur ultrasonique. Le dernier est en effet doté d’une surface de reconnaissance un peu plus large et il est en plus censé offrir de meilleures performances. On comprend aisément ce qui aurait poussé Samsung à se tourner vers cette pièce.

D’autant que si l’on en croit les rumeurs les plus récentes, alors le Galaxy S10 devrait aussi être dépourvu de scanner rétinien. Dans ce cas et en supposant que cette information soit exacte, la firme n’a pas vraiment droit à l’erreur et elle ne peut pas se contenter d’un lecteur approximatif.